Côte d'Ivoire : Un violeur fait la "démonstration" d'un viol à la télévision, le pays sous le choc

C’est une scène irréelle qui s’est produite lundi sur une chaîne de télévision privée ivoirienne. 

Lundi en fin d’après-midi, la télévision privée la Nouvelle chaîne ivoirienne (NCI) a diffusé en direct et avec un public son émission “La télé d’ici vacances”, consacrée au viol et présentée par l’animateur Yves de M’Bella. L’animateur a alors invité un homme qu’il présente comme un “ancien violeur” sur le plateau. La raison ? Lui demander d’expliquer comment il violait ses victimes à l’aide d’un mannequin. Après cette séquence, “l’ex-violeur” a donné des “conseils” aux femmes pour ne pas être violées : “La femme doit éviter d’être saoule. Très souvent, lorsqu’elles sont ivres, elles ne se contrôlent plus. L’homme peut en profiter. Évitez de marcher seules tard dans la nuit. Il est difficile de violer dans la journée. Si vous sortez tard, soyez toujours avec quelqu’un”. Une scène qui a immédiatement fait polémique.

Une simulation de viol en plein direct ! j’ai honte pour toutes les personnes présentes sur le plateau qui ont cautionné par leur silence les agissements et propos infâmes d’Yves De Mbela sur la Télé d’Ici Vacances de ce soir. Révoltant ! pic.twitter.com/kyXUm3T3vV

“Dites moi que je rêve”, a écrit sur Facebook Priss’K, artiste et humoriste. “C’est écœurant, inadmissible, irrespectueux, surtout envers les femmes. Un viol, c’est tellement dégradant, déshumanisant pour la victime”, a-t-elle rajouté. Comme des dizaines de figures féminines influentes, Nassénéba Touré, la ministre de la Femme, a elle aussi condamné “fermement ces actes ignobles” qui “viennent saper les efforts” en vue d’éradiquer “ce fléau (le viol, ndlr) qui gâche la vie de milliers de femmes et de filles”. Après la diffusion, une pétition a été lancée et signée par plus de 46 000 personnes afin d’ouvrir les yeux à la chaîne. Suite à la polémique, la direction de la NCI a présenté ses “plus sincères excuses” et exprimé ses “profonds regrets” et sa “solidarité avec les femmes victimes de violence et d’abus de toutes sortes”. Selon la chaîne, Yves de M’Bella a été suspendu “pour une durée de 30 jours”, celui-ci a d’ailleurs confié à l’AFP “comprendre l’indignation des uns et des autres”, et s’est dit “meurtri par la tournure des événements. Je demande pardon”, a-t-il rajouté. Une manifestation est prévue aujourd’hui dans les rues d’Abidjan contre “la banalisation des violences faites aux femmes”.

NCI – La Nouvelle Chaîne Ivoirienne fait l'apologie du viol en direct et ça ne choque personne.L'invité du plateau d'Yves de M'Bella est un supposé violeur qui vante ses exploits. La chaîne se fout des femmes ivoiriennes.

Source: Lire L’Article Complet