Covid-19 : ce que vous ne pouvez plus faire à partir du 3 janvier 2022

Suite au conseil de défense sanitaire du 27 décembre 2021, Jean Castex et Olivier Véran ont instauré de nouvelles mesures de lutte contre la pandémie. Restaurants, bars, transports, événements et travail sont, entre autres, concernés. Voici ce qui sera proscrit dès lundi.

Restez informée

3 jours de télétravail, retour du masque… Voilà les restrictions qui entrent en vigueur dès lundi pour lutter contre la propagation du variant Omicron et pour contenir la 5e vague de Covid-19. Ces mesures ont été annoncées par le Premier ministre et le ministre des Solidarités et de la Santé le 27 décembre dernier. Si certaines, dont l’annulation des animations pour la Saint-Sylvestre, sont déjà valables, d’autres ne prennent effet qu’à partir du 3 janvier 2022. La rentrée scolaire, elle, est maintenue lundi.

⋙ Retrouvez toutes nos idées de recettes à tester en janvier !

Réorganisation des événements, dans les transports et dans les lieux recevant du public

Des jauges sont de nouveau instaurées, pendant au moins 3 semaines, pour les grands événements : 2 000 personnes en intérieur et 5 000 en extérieur. Les concerts debout seront proscrits mais pas les meetings politiques et les offices religieux. En conséquence, de nombreux artistes ont préféré annuler ou reporter leurs concerts.

La consommation de boissons ou de nourriture debout ou au comptoir dans les bars, cafés et restaurants est elle aussi interdite et doit se faire assise. Ce nouveau tour de vis survient alors qu’il était déjà interdit de danser debout dans ce type d’établissements, et ce jusqu’au 6 janvier inclus.

Dès lundi, il n’est plus non plus autorisé de manger et boire dans les théâtres, les cinémas, les équipements sportifs (stades, gymnases…) et les transports collectifs, même de longue distance. Il en est donc fini de prendre un sandwich dans le train ou des pop-corn au ciné. Désormais, il faudra prendre ses dispositions avant. On vous explique où vous installer dans les transports pour moins risquer de se faire contaminer.

Le retour du port du masque obligatoire

Une autre annonce a été faite par les représentants du Gouvernement concernant le port du masque. Lui qui l’était déjà en intérieur et dans certains lieux en extérieur (marché de Noël, gares, rassemblement sur la voie publique…) est de nouveau obligatoire, pour toute personne de plus de 11 ans, dans de nombreux centres-villes.

Voici la liste des départements qui l’instaurent dans certaines villes, voire toutes : Finistère, Morbihan, Côtes-d’Armor, Loire-Atlantique, Ille-et-Vilaine, Val-de-Marne, Orne, Maine-et-Loire, Ille-et-Vilaine, Loir-et-Cher, Cher, Deux-Sèvres, Hauts-de-Seine, Eure, Val-d’Oise, Seine-Saint-Denis, Yvelines, Savoie, Nord, Paris, Eure-et-Loir, Aisne, Lot-et-Garonne, Territoire de Belfort, Meuse, Meurthe-et-Moselle, Ardennes, Bas-Rhin, Manche, Haute-Garonne, Loire, Haut-Rhin, Rhône, Bouches-du-Rhône, Haute-Savoie, Isère, Landes, Pyrénées-Orientales, Tarn, Ariège, Hérault, Var, Charente-Maritime et Alpes-Maritimes.

Vous pouvez vous rendre sur la page dédiée du site du Gouvernement pour connaître les détails de l’obligation du port du masque et retrouver la liste précise des villes où elle est en vigueur.

Au moins 3 jours de télétravail par semaine

Les loisirs ne sont pas le seul secteur à être concerné par les restrictions. Le travail l’est aussi. Dès lundi, les professions pour lesquelles il est possible de télétravailler doivent le faire au moins 3 jours par semaine, voire 4. Une réorganisation qui concerne également la fonction publique. Les cérémonies de vœux organisées en janvier sont également reportées.

Source: Lire L’Article Complet