Covid-19 : il sera possible de boire et manger "rapidement" dans les trains et avions

Ce lundi 3 janvier, l’interdiction de boire et de manger dans les transports, même longues distances, est entrée en vigueur. Néanmoins, le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a précisé, sur BFMTV lundi soir, qu’il serait possible de retirer le masque brièvement pour se désaltérer ou « manger rapidement », si nécessaire.

L’objectif étant de limiter les « abus » et que le masque soit porté le plus possible par les usagers.

Les vols entre la France métropolitaine et l’Outre-Mer ne sont pas concernés par ces mesures d’interdiction.

Tolérance et vigilance

« Si vous avez un besoin impératif de boire et de manger parce que vous êtes fragile ou simplement parce que vous avez ce besoin physiologique, vous pouvez retirer votre masque et boire ou manger rapidement et le remettre tout de suite après« , a ainsi expliqué le ministre des Transports, soulageant une majorité d’usagers.

Cette mesure vise à limiter « les abus ». « Ce que nous voulons éviter, ce sont les phénomènes, qui sont marginaux mais qui existent, de la personne qui retire son masque en mangeant des chips pendant plusieurs minutes voire plusieurs heures« , explique Jean-Baptiste Djebbari.

Alors que le Premier ministre semblait claire et stricte concernant l’interdiction de retirer le masque pendant son voyage, le décret publié le 31 décembre affine la cible : « La vente et le service pour consommation à bord d’aliments et de boissons sont interdits lors des trajets au sein du territoire métropolitain« . Ainsi, les voitures bars dans les trains et les distributeurs dans les avions cessent leur activité jusqu’au 23 janvier.

La « vente et le service » sont interdits mais le flou persiste autour de la consommation dans les transports. C’est aux transporteurs comme la SNCF ou Air France de préciser leur protocole sanitaire.

Ce que nous voulons éviter, ce sont les […] personnes qui [retirent] le masque en mangeant des chips pendant plusieurs minutes voire plusieurs heures

Des repas servis sur les vols long courrier

S’il y a désormais interdiction de consommer boissons et aliments dans les trains, « sur les trajets longues distances, cette mesure sera appliquée avec discernement notamment pour les jeunes enfants et pour permettre de se désaltérer« , a précisé un porte-parole du ministère des Transports, cité par FranceInfo.

Pour les voyages en avion, la consommation est interdite pour les vols intérieurs (départ et arrivée en France métropolitaine). Même si Air France autorisait encore il ya quelques jours aux passagers de retirer rapidement leur masque pour prendre un café ou une petite collation.

Pour les vols entre l’Hexagone et les Outre-Mer, cette interdiction est allégée. Comme le précise le ministère des Outre-Mer, sur ces vols longs courriers, les repas seront toujours servis.

A contrario, dans les cinémas, les théâtres, les transports en commun ou encore les salles de sport « la consommation d’aliments et de boissons » est bien strictement interdite.

Par ailleurs, le masque est devenu obligatoire ce lundi 3 janvier pour les enfants dès 6 ans. Le décret publié le 31 décembre précise qu’ils doivent le porter dans tous les transports (bateaux, avions, taxis, trains…) et dans les gares, stations, aéroport. Avant ce décret, le port du masque pour les enfants n’était prévu qu’à partir de 11 ans.

  • Pass vaccinal, télétravail : les annonces du gouvernement face à Omicron
  • Transmission de la Covid-19 et effets chez les enfants : ce que l’on sait

Source: Lire L’Article Complet