Covid-19 : les premiers effets positifs de la vaccination observés en Israël

Israël est un des premiers pays à avoir vacciné sa population contre la Covid-19. Plus de 3,5 millions de personnes ont déjà reçu une première dose du vaccin et le taux de contamination commence à baisser.

“Sur les 16 derniers jours, il y a eu une réduction de 26% des hospitalisations pour les cas graves et de près de 45% des cas confirmés chez les plus de 60 ans”, s’est félicité le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à la télévision, rapporte Reuters le 4 février.

Une campagne de vaccination massive et rapide

La campagne vaccinale israélienne a débuté extrêmement rapidement. Grâce à des importations régulières des vaccins de Pfizer-BioNTech et de Moderna, le système de santé israélien a déjà administré au moins une dose à plus de 35 % de ses 9 millions d’habitants depuis le 19 décembre.

Les vaccins étaient initialement limités aux personnes âgées et aux autres catégories à haut risque, mais ils sont désormais accessibles à toute personne de plus de 40 ans et aux adolescents âgés de 16 à 18 ans, avec l’autorisation des parents.

Le gouvernement compte réussir à vacciner 50% de la population d’ici mars. Il avait passé sa commande de vaccin auprès des laboratoires et signé un contrat avec Pfizer-BioNtech très tôt. Aussi, en échange d’un stock important de vaccins, Israël fournit des données sur les effets de la vaccination à grande échelle. 

Une chute spectaculaire des infections 

Les résultats sont déjà là, avec “une chute dans les Ehpad d’à peu près 50% des cas” et “dans les hôpitaux une chute de 20 à 30% des malades graves de plus de 60 ans qui ont été vaccinés”, rapporte Cyrille Cohen, directeur du laboratoire d’immunothérapie à l’université de Bar Ilan, à France Info le 7 février.

95% des décès liés à la Covid-19 concerneraient des personnes âgées de plus de 60 ans, selon le Premier ministre israélien. Cette chute des infections et des hospitalisations pour cette tranche d’âge, grâce au vaccin, serait donc synonyme de moins de décès.

Le 8 février, le nombre de décès s’élevait à 50, sur un total de 5 171 depuis le début de l’épidémie. Reste à savoir si ces bons résultats sont le seul fait de la vaccination, ou sont également dus au respect des règles strictes de confinement, instaurées fin décembre et prolongées depuis.

  • Variants de la Covid-19 : la période d’isolement allongée à dix jours en cas de contamination
  • Covid-19 : va-t-on devoir se munir d’un passeport vaccinal pour se déplacer ?

Source: Lire L’Article Complet