Des particules radioactives transportées par un énorme nuage de sable en France

Après la tempête de sable qui s’est abattue dans l’Est de la France, c’est un nouveau phénomène qui est venu envahir la France le week-end dernier. En effet, un nuage de sable, venu du Sahara, a touché la France le week-end dernier

Ce dernier contenait des particules radioactives. Les particules étaient présentes de façon non-naturelles dans le sable, mais ne seraient pas dangereuses pour la santé. Ces dernières sont issues de tests nucléaires réalisés par “certains pays européens, dont la France, dans les années 60”, précise Pierre Barbey, conseiller scientifique bénévole du laboratoire ACRO.

Une drôle de rencontre

Le 6 février, lorsque le phénomène de nuages de sable du Sahara a traversé la France, un habitant du Jura avait raconté sa drôle de rencontre à FranceInfo.Ce jour-là, c’était très étrange, nous avons chaussé les raquettes tôt le matin, la neige était blanche, au fil de la balade tout a changé, ça a duré toute la journée. J’étais avec des amis qui étaient inquiets en voyant ces poussières ocre recouvrir le sol”, a-t-il raconté.

Le composant radioactif a réussi à se déposer depuis le passage du nuage sur plusieurs pare-brise, ce qui a laissé une sorte de poussière de couleur jaune, comme l’a précisé Ouest-France. “La poussière jaune du Sahara s’est également déposée sur les Pyrénées”, apprend-on par le quotidien.

Un composant inoffensif

Appelé Césium 137, ce dernier ne serait pas dangereux pour la santé. En effet, ce dernier est présent dans le sable du Sahara depuis environ 60 ans. Sa quantité et la radioactivité de ce composant ne seraient donc absolument pas nocifs pour la santé, vous ne risquez donc rien.

Le scientifique explique que le Césium-137 a une période de vie de 30 ans. Tous les 30 ans, il perd la moitié de sa teneur radioactive. “Au bout de 7 cycles de 30 ans, on considère qu’il ne reste que 1% de substances radioactives”.

“Les risques sont pour les gens sédentaires ou nomades de la région du Sahara. Eux, ils ont cet environnement, qui est constamment pollué depuis longtemps. Nous, ce n’est qu’un passage”, a expliqué Pierre Barbey à France Bleu.

Source: Lire L’Article Complet