Desquamation : pourquoi a-t-on la peau qui pèle et comment y remédier ?

Coup de soleil, eczéma, abus de savon… Autant de facteurs qui peuvent être à l’origine d’une desquamation. En d’autres termes, la peau commence à peler. Un phénomène inesthétique, qui peut, à terme, empêcher la peau d’assurer sa fonction barrière. Le Dr Nina Roos, dermatologue, nous explique comment prévenir et traiter la desquamation.

La desquamation correspond à une chute des cellules superficielles de l’épiderme, autrement dit de la couche cornée. La peau se détache et tombe en squames, autrement dit en fines lamelles. Ce phénomène est donc visible. Et pour cause : l’épiderme est un empilement d’environ 10 à 15 couches de cellules. En temps normal, seules les dernières couches de l’épiderme, qui correspondent aux cellules mortes, se détachent. Leur chute est invisible. En cas de desquamation, ce sont pas moins de 5 à 6 couchent sous jacentes qui tombent !

Quelles sont les causes de la peau qui pèle ?

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine d’une desquamation :

  • des facteurs innées et génétiques, comme le fait d’avoir la peau naturellement sèche ou des antécédents d’eczéma ;
  • des facteurs externes, comme l’abus de savon, d’eau calcaire, de soleil ou d’abrasions mécaniques (gommages…) ;
  • des facteurs internes, comme une alimentation trop pauvre en acides gras ;
  • des facteurs hormonaux, notamment lors de la période post-ménopause.

Certains médicaments, parmi lesquels des traitements contre l’acné comme l’isotrétinoïne, anciennement appelé Roaccutane ®, peuvent également être à l’origine d’une desquamation car ils favorisent la sécheresse cutanée. C’est aussi le cas de certaines maladies, même si cela reste rare.

Desquamation : certaines peaux sont-elles davantage concernées ?

Les personnes qui naissent avec une peau sèche ou atopique sont plus sujettes à la desquamation. Ce phénomène touche également plus volontiers les enfants avant la puberté, et les personnes âgées après 60 ans.

Cependant, la desquamation peut concerner tout un chacun puisqu’elle peut survenir lorsque l’on se lave de façon excessive ou encore que l’on vit dans une région où l’eau est particulièrement calcaire. Contrairement aux idées reçues, les personnes ayant la peau grasse peuvent également être touchées, puisque les glandes sébacées ne se trouvent que sur des zones précises. La desquamation peut donc apparaître sur une zone dépourvue de ces glandes.

Comment prévenir la desquamation ?

Pas de panique : avoir la peau qui pèle n’est pas une fatalité ! Pour prévenir la desquamation, il convient dans un premier temps d’identifier les potentielles causes d’aggravation et/ou de déclenchement de ce phénomène dans son environnement.

L’eau avec laquelle vous vous lavez est particulièrement calcaire ? Vous utilisez un savon très moussant ? Les douches que vous prenez sont très chaudes ? Vous vous exposez souvent au soleil ? Vous être un aficionados des baignades en piscine ? Ces facteurs favorisent la sécheresse cutanée. Il est donc conseillé d’adapter ces habitudes pour éviter la desquamation.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser un savon surgras, éviter de vous savonner de la tête au pied à chaque douche ou encore poser un adoucisseur d’eau dans votre salle de bain, si cela est possible. Mais il convient surtout de miser sur l’hydratation ! Pour prévenir la desquamation, il est possible d’utiliser un lait hydratant classique. Si ce phénomène s’intensifie, il conviendra alors de miser sur des soins adaptés aux peaux sèches et atopiques, en passant du lait à la crème puis de la crème au baume.

Desquamation : comment traiter la peau qui pèle ?

Pour venir à bout de la peau qui pèle, pas de secrets : il faut hydrater ! Pour ce faire, il convient d’utiliser des corps gras. Et pour cause : les cellules de l’épiderme sont liées entre elles par des lipides, autrement dit du “bon gras”. Lorsque la peau s’assèche, ces cellules se dissolvent. Il faut donc les réparer en utilisant un lait, une crème, un baume ou des huiles végétales comme celle de bourrache, d’onagre, de coco ou encore du beurre de karité.

Le risque, si l’on ne traite pas une peau qui se desquame ? Le premier stade est marqué par un inconfort, des tiraillements et des démangeaisons. Le second est plus incommodant : la peau sèche devient poreuse et ne peut plus assurer sa fonction barrière. Elle perd son étanchéité et l’eau contenue dans le derme et l’épiderme s’évapore. Résultat : elle laisse rentrer dans l’organisme des microbes et des allergènes, ce qui peut provoquer des intolérances (matières synthétiques, eau chlorée des piscines…) et être à l’origine de phénomènes tels que l’eczéma.

Merci au Dr Nina Roos, dermatologue et auteure de La peau de mon ado et Une peau en pleine forme (éd. Solar).

A lire aussi :

⋙ 6 remèdes efficaces pour soigner un coup de soleil

⋙ Intestins, peau, bouche : ce que nos microbiotes disent de notre santé

⋙ Vrai / Faux : 20 idées reçues sur les coups de soleil

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet