« Dexter : New Blood » veut offrir une vraie et meilleure fin à la série

  • Près de 10 ans après la série originale, Dexter est de retour pour une neuvième saison, un revival sous-titré New Blood et diffusé à partir du jeudi sur Canal+
  • Pour son interprète Michael C. Hall, il fallait attendre le bon moment et la bonne histoire à Dexter pour revenir… et ainsi lui offrir une meilleure fin ?
  • Le série explore la nouvelle vie de Dexter et la relation complexe avec son fils

Les séries ne peuvent-elles plus mourir en paix ? De Twin Peaks à Prison Break en passant par La Fête à la maison ou récemment Sex and the City, de nombreux succès télévisés d’antan ont fait leur retour, avec le casting et les créateurs originaux. Il est même question d’
une suite à Six Feet Under, oui, la meilleure fin de série de tous les temps. De l’autre côté du spectre, mais toujours avec Michael C. Hall, il y a en revanche la fin de Dexter. Huit après sa diffusion, les fans ne se sont toujours pas remis des ridicules adieux à leur serial killer préféré, devenu bûcheron dans le grand nord et à l’abri des regards. Son interprète est depuis
régulièrement interrogé sur un possible retour… et une meilleure fin ?

« Je comprends la confusion et la frustration des fans envers la fin de la série, commente Michael C. Hall. Parce ce n’était pas une vraie conclusion, trop de questions restaient sans réponse. Je me suis déçu moi-même. J’aime l’idée qu’il s’impose de lui-même un exil, mais l’exécution n’était peut-être pas la meilleure. Mais si la fin avait été parfaite, je ne serais pas là. » Car Dexter est bien de retour pour une neuvième saison, sous-titrée New Blood et diffusée à partir de jeudi sur Canal+.

« Donner à la série une fin qui a du sens »

Michael C. Hall l’avoue. Dexter : New Blood existe « en grande partie pour donner à la série, au personnage ainsi qu’au public et à nous, créateurs, un sentiment de satisfaction, une fin qui a du sens. Même si ce n’est pas forcément la fin. » Chut. Pas de spoilers. Enfin, pas trop. Les spectateurs et spectatrices retrouvent ainsi Dexter Morgan non plus sur la côte ouest mais sur la côte est, dans la petite ville enneigée d’Iron Lake, où il a pris le pseudo de Jim Lindsay et mène une vie tranquille entre son job à la boutique du coin et sa relation avec la cheffe de la police locale (ah oui quand même).

« Il se dédie à une vie d’abstinence si l’on peut dire, déclare son interprète. Il s’est isolé, a mis en place de nouveaux rituels et trouvé une forme de paix intérieure, même avec sa sœur décédée Debra. » Qui joue ici le rôle de sa bonne conscience. « Mais, bien sûr, il va replonger et céder à son Passager noir. » La raison pour laquelle le tueur en série repasse à l’acte n’est pas des plus originales, et ce n’est sûrement pas pourquoi Michael C. Hall a accepté de reprendre son rôle le plus célèbre. « J’ai senti que nous avions enfin une histoire qui méritait d’être racontée, explique-t-il, lui qui a longtemps et plusieurs fois hésité avant de remettre le couvert pour faire écho au mythique générique de la série. Il fallait que le temps passe, qu’il y ait ses presque dix années, pour que l’enfant Harrison devienne un jeune homme. »

Le fils de son père

Harrison est le fils que Dexter a eu avec Rita et qui baignait dans le sang de sa mère tuée par le Trinity Killer à la fin de la saison 4. La scène faisait écho au propre trauma de Dexter et signait l’apothéose de la série. New Blood marque leurs retrouvailles, et pose la question de savoir si Harrison a un Passager noir comme son père. Il y a également un grand méchant, des meurtres sous plastique, soit les incontournables de la série, mais ce revival déjoue un peu les attentes, prend son temps pour installer son ambiance et raconter son histoire. A l’image de son nouveau décor, la ville d’Iron Lake, que le spectateur ou spectatrice apprécie retrouver d’un épisode à l’autre.

« Quand j’ai rappelé Dexter à la vie, il est revenu immédiatement »

Mais le vrai plaisir est de retrouver Michael C. Hall toujours parfait en Dexter. « Même si tout est différent en termes de contexte, de lieu, de météo, de gens, le personnage est toujours très familier pour moi, analyse l’acteur. J’ai passé huit années avec lui, huit autres à le repousser, et quand je l’ai rappelé à la vie, il est revenu immédiatement. Il explore de nouvelles choses, se demande s’il est bien le héros de sa propre histoire comme il l’a toujours cru. » Dexter est bien de retour, et confirme, malgré les déceptions passées, la mode des revival, la concurrence (coucou You), qu’il est un personnage de série unique.

Source: Lire L’Article Complet