Dr Love : c'est quoi le syndrome de Bridget Jones ?

Votre meilleure amie vient de se marier, vous avez attrapé le bouquet et tout le monde vous demande « Alors, c’est pour quand ? » Sauf que vous ne savez pas, que ça vous angoisse et que vous avez peur de finir seule car les années passent mine de rien et que vous n’avez toujours pas trouvé chaussure à votre pied. Et si vous aviez le syndrome de Bridget Jones ?

Vous êtes célibataire depuis un moment et à l’approche de vos 30 ans ou même cet âge butoir dépassé vous commencez à vous demander si vous finirez par trouver le partenaire idéal. Vous étiez au mariage de votre meilleure copine il y a peu et cet événement fait depuis clignoter la question du célibat dans votre cerveau. Vais-je finir seule ? Avec des chats ? Sans chat ? Bref, vous vous mettez la pression et avez l’impression que vous courrez vers la dépression. Pas de panique vous avez peut-être le syndrome de Bridget Jones mais rien de bien fatal.

L’anuptaphobie, c’est quoi ?

Pourquoi ce syndrome est-il ainsi surnommé ? Tout simplement parce que Bridget Jones nous a mis dans la tête que l’on devait absolument trouver quelqu’un pour éviter la fatalité du célibat. Pour notre société, être seule est souvent perçu comme quelque chose de subi plutôt que choisi. On finit par intégrer ce cliché et on se pose beaucoup de questions. L’anuptaphobie, c’est le fait d’être effrayée à l’idée de finir seule ou en d’autres termes « une phobie spécifique définie par la peur irrationnelle d’être célibataire, de ne jamais trouver un partenaire de vie ou de le voir s’en aller. Cette peur sociale fait écho à la peur de l’abandon. Elle est à différentier de l’autophobie, la peur de la solitude ». Votre unique objectif ? Vous mettre en couple et peu importe avec qui, pourvu que vous ne finissiez pas seule… Dans un entretien à Libération, en 2005, la célèbre écrivaine Doris Lessing soulignait « Les femmes modernes peuvent maintenant tout faire, et pourtant, tout ce qu’elles veulent, c’est trouver un mec : regardez le Journal de Bridget Jones ou la série Sex and The City… » Pour vous en sortir, c’est simple. Cessez de stresser ! Ce n’est pas en augmentant vos angoisses que vous finirez par trouver le bonheur et encore moins en vous jetant dans les bras du premier venu. Vous risquez de faire une erreur de casting et de vous rendre compte que vous faisiez fausse route alors évitez-vous une rupture douloureuse et prenez votre temps !

Kahina Boudjidj

À voir aussi : Pascal Obispo claque la porte : cette rupture à laquelle on ne s’attendait pas ! 

Source: Lire L’Article Complet