En Espagne, les films "Casablanca", "La vie est belle" ou "Mogambo" toujours diffusés dans leur version censurée par le régime de Franco

En Espagne comme en France, les fêtes de fin d’année sont souvent l’occasion de revoir de grands classiques, ces vieux films indémodables que les chaînes de télévision diffusent chaque mois de décembre. La vie est belle de Frank Capra, par exemple. Lors de l’une de ces rediffusions, des Espagnols se sont rendu compte qu’ils visionnaient une version censurée à l’époque de Franco, 46 ans après la mort du dictateur.

Des scènes coupées et des dialogues modifiés

C’est le président d’une association d’hommage aux républicains espagnols, l’ARMH, qui a donné l’alerte. Emilio Silva regardait le film dans son canapé, quand il se rend compte que les voix des personnages changent. Il voit une scène qu’il n’avait jamais vue dans ce film : celle où les personnages, jusque-là abusés par un vendeur de sommeil, deviennent propriétaires de leur logement grâce à une coopérative solidaire. Cette scène avait été jugée subversive par le régime de Franco, un peu trop égalitariste, un peu trop critique des banques, en somme elle rappelait un peu trop les idéaux des communistes. La séquence était donc passée à la trappe, et visiblement aucune chaîne n’avait eu jusqu’à présent l’idée de la récupérer.

La liste des films concernés par cette censure est longue : Casablanca, Mogambo, La Dame de Shanghai, Alamo. La censure était parfois liée à des opinions politiques, ou à des allusions à la Seconde République espagnole.

Dans Casablanca le personnage de Rick Blaine, joué par Humphrey Bogart, est en pleine discussion avec Victor Lazslo, le résistant tchèque qui veut gagner ses faveurs. Dans la version originale, Lazslo dit à Rick : « Vous avez combattu en Éthiopie, vous avez combattu le fascisme en Espagne ». Dans la version censurée par le franquisme, cette réplique devient : « Vous avez livré des armes en Éthiopie, vous avez lutté contre l’Anschluss autrichien ». Le fascisme en Espagne n’a jamais existé, Rick ne l’a jamais combattu, il était occupé à lutter contre l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne nazie, avec laquelle, après la Seconde Guerre mondiale, Franco cherchait à prendre ses distances.

Hemingway et Orwell toujours censurés

L’ARMH réclame au gouvernement espagnol la création d’une commission pour faire un inventaire des dommages causés par la censure, et des œuvres toujours diffusées dans leur version censurée. Il n’y a pas que des films, des livres d’Ernest Hemingway et de George Orwell sont toujours censurés. Les éditeurs n’ont jamais pensé à publier dans leur version originale les œuvres de ces deux écrivains qui ont écrit respectivement sur la guerre d’Espagne Pour qui sonne le glas, et Hommage à la Catalogne !

L’association demande aux autorités d’identifier puis de travailler à la restitution des œuvres pour que les Espagnols puissent enfin, en 2022, avoir accès à ces films et ces livres tels qu’ils ont été pensés par leurs créateurs.

Source: Lire L’Article Complet