Épidémie de bronchiolite : les nouvelles recommandations pour protéger les bébés

Face au regain de l’épidémie de bronchiolite, les autorités sanitaires lancent l’alerte. Dans un communiqué, elles font part de leurs recommandations pour protéger les bébés de cette maladie très contagieuse, qui touche les petites bronches.

Restez informée

Le ministère des Solidarités et de la Santé a rappelé, dans un communiqué publié le jeudi 18 novembre, les bons réflexes à adopter pour protéger les nourrissons et les jeunes enfants de la bronchiolite.

Depuis le début du mois de novembre, une épidémie de bronchiolite « particulièrement précoce » sévit en France. Alors que cette maladie atteint généralement son pic au mois de décembre, les cas se multiplient et les autorités sanitaires craignent une épidémie plus sévère que les autres années : le confinement et les gestes barrières anti-Covid-19 avaient en effet ralenti la transmission du virus responsable de la bronchiolite.

Les recommandations du gouvernement face à l’épidémie de bronchiolite

Face à la hausse de l’épidémie, les autorités sanitaires ont donc fait part de leurs recommandations pour préserver les plus petits de la bronchiolite. Les voici :

  • Se laver les mains avant et après tout contact avec bébé, notamment au moment du change ou du repas
  • Laver régulièrement ses jouets et ses doudous
  • Aérer quotidiennement le lieu de vie de bébé et en particulier sa chambre
  • Limiter les visites à la famille proche et aux adultes non malades
  • Éviter au maximum les bisous et les « passages de bras en bras »
  • Porter un masque en cas de rhume, toux, ou fièvre
  • Tenir les autres enfants de la fratrie à l’écart du bébé s’ils présentent des symptômes d’infection virale
  • Être à jour dans ses vaccinations contre la coqueluche et se faire vacciner contre la grippe

La bronchiolite, une maladie fréquente mais qui peut être dangereuse pour les très jeunes enfants

« Les très jeunes enfants, en particulier âgés de moins de deux mois, peuvent présenter des formes plus graves pouvant nécessiter une hospitalisation, parfois en soins critiques », rappelle le gouvernement dans son communiqué.

Avant l’âge de trois mois, les enfants sont en effet particulièrement fragiles. Le ministère des Solidarités et de la Santé recommande donc d’éviter au maximum « les réunions de famille, les lieux très fréquentés et clos comme les supermarchés, les restaurants ou les transports en commun » pour les nourrissons. Il faudrait également éviter « l’entrée en collectivité (crèches ou garderies) avant trois mois« .

Alors que la bronchiolite touche 30% des enfants de moins de deux ans chaque année, le gouvernement a insisté sur l’importance de prévoir les « premières vaccinations« , afin que le bébé soit « protégé au plus vite des infections sévères de la petite enfance« .

Quels sont les symptômes de la bronchiolite ?

Comme le rappelle l’Assurance Maladie, la bronchiolite est une infection virale respiratoire aiguë : dans la plupart des cas, elle est causée par le Virus Respiratoire Syncytial (VRS). Si le nourrisson guérit généralement spontanément au bout de cinq à dix jours, la toux peut persister jusqu’à un mois après. Quels sont donc les symptômes à reconnaître ? La bronchiolite se caractérise par :

  • Un rhume ou une rhinopharyngite avec une légère fièvre
  • Une toux sèche
  • Une gêne respiratoire qui se traduit par une respiration rapide, sifflante et bruyante

Le plus souvent, la bronchiolite est une infection bénigne et ne nécessite pas une hospitalisation. Mais il faut particulièrement surveiller l’état de votre enfant si celui-ci est un ancien prématuré ou a une maladie respiratoire ou cardiaque identifiée.

Alors, quand faut-il s’inquiéter ? Si votre enfant est moins réactif ou très agité, boit moins bien pendant plusieurs repas consécutifs et si sa respiration est devenue plus rapide, il est important de consulter rapidement un médecin. Contactez les services d’urgence (15) ou rendez-vous y si :

  • Votre bébé a moins de six semaines
  • Votre enfant ne réagit plus, dort tout le temps et gémit
  • La respiration de votre enfant devient lente et si celui-ci est gêné pour respirer
  • Votre enfant fait des pauses respiratoires et des malaises
  • La bouche de votre enfant se teinte de bleu

En cas de doute, n’hésitez pas à consulter la rubrique dédiée à la bronchiolite sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé et à demander conseil à votre médecin.

Source: Lire L’Article Complet