Feliccia (Les Princes de l’amour) en plein bad buzz : Elle dépose plainte et met fin aux rumeurs

Feliccia n’a pas le vent en poupe en ce moment. L’ex de Mujdat est plutôt maladroite depuis peu. Entre placements de produits douteux ou non honorés auprès des prestataires, la jeune femme s’emmêle dans les bad buzz.

Depuis quelqu’un temps, la jeune Feliccia n’est pas bien vu ces derniers temps sur les réseaux sociaux. En effet, la jeune femme est la cible des critiques des internautes. Et pour cause, des placements de produits plutôt louches. Par ailleurs, semblerait que Feliccia ait accepté de l’argent de ses partenaires sans jamais avoir honoré ses engagements. Selon l’une de ses prestataires, Feliccia a annulé des rendez-vous en raison… d’un bouton de fièvre. Catastrophe ! Toutefois, une fois soignée de ce vilain bouton, la prestataire en question n’a plus jamais réussi à joindre la candidate des Princes de l’Amour pour planifier iun nouveau placement de produit. Pas très fiable Feliccia ?

Une publication partagée par Princesse_lemon92 (@princesse_lemon92)

Toujours d’après cette même prestataire, l’influenceuse aux formes généreuses n’a jamais trouvé bon de rembourser ses dettes auprès de l’entreprise. Quelques jours plus tard, c’est un autre prestataire qui déclare des faits similaires, toujours avec Feliccia dans le collimateur. Les rumeurs autour de la jeune femme sont donc bel et bien fondées. La critique est justifiée lorsque l’on connaît les faits. Sur son compte Instagram, la jeune femme a décidé, enfin, de prendre la parole, pour se justifier de ses placements de produits fantômes. Après tout, le silence est le cri de la culpabilité dans bien des cas.

Feliccia porte plainte contre ceux qui l’accusent !

« Concernant les placements de produits, il n’y a jamais eu d’arnaque de ma part. Je connais la valeur du travail et du gain du pain. » Soit elle est en plein déni, soit elle dit la vérité et dans ce cas-là, en effet, la justice fera son travail. Oui, Feliccia a annoncé avoir porté plainte contre ses accusateurs. Par ailleurs, on a pu découvrir que c’était Mujdat Saglam qui est à la tête de la société qui a versé de l’argent à Feiccia. On a hâte de savoir si cette histoire est montée de toute pièce ou si les faits sont avérés et méritent d’être éclaircis. Pas facile la vie d’influenceurs ces temps-ci ! La justice a du travail…

Source: Lire L’Article Complet