Finlande : Le géoparc de Saimaa reçoit le statut de géoparc mondial de l'UNESCO

  • Frédéric Péchenard: «On n'a aucune leçon à recevoir sur les problèmes de sécurité»

    Le Figaro

  • Tchad : le nouveau président Mahamat Idriss Déby promet "un dialogue national inclusif"

    France 24

  • Covid-19: à New Delhi, un parking converti en crématorium de fortune

    Le Figaro

  • Transition politique au Tchad : plusieurs morts et des dizaines de blessés dans les manifestations

    France 24

  • Attaque au Burkina : des attaques jihadistes de plus en plus fréquentes

    France 24

  • Attaque au Burkina Faso : les trois Européens disparus dans une embuscade ont été tués par des terroristes

    France 24

  • Il traverse un lac à la nage pour sauver une buse en détresse

    KameraOne

  • Cette impressionnante tempête de sable engloutit une ville chinoise de Mongolie intérieure

    Le Figaro

  • Des œufs géants d'escargot de mer découverts sur une plage en Argentine

    KameraOne

  • Tribune de militaires dans «Valeurs Actuelles»: Marine Le Pen ne regrette «absolument pas» son soutien

    Le Figaro

  • Transition au Tchad : manifestations meurtrières contre la junte

    France 24


  • Frédéric Péchenard: «On n'a aucune leçon à recevoir sur les problèmes de sécurité»
    Le vice-président LR de la Région Île-de-France chargé de la sécurité, ancien directeur général de la police nationale, était l'invité du Talk – Le Figaro ce mardi 27 avril. En campagne pour les régionales derrière Valérie Pécresse en Île-de-France, il a fustigé les critiques des candidats d'opposition en matière de Sécurité: «On n'a aucune leçon à recevoir ni de l'extrême droite, ni de la gauche, ni de la République en marche sur les problèmes de sécurité».


    Le Figaro


  • Tchad : le nouveau président Mahamat Idriss Déby promet "un dialogue national inclusif"
    Le général Mahamat Idriss Déby, qui dirige la junte militaire au pouvoir au Tchad depuis la mort de son père le président Idriss Déby Itno, a promis mardi dans un discours télévisé d'organiser "un dialogue national inclusif" dans une période de transition de 18 mois.


    France 24


  • Covid-19: à New Delhi, un parking converti en crématorium de fortune
    De la fumée s'échappe de dizaines de bûchers allumés dans un parking transformé en crématorium de fortune à New Delhi. La capitale indienne est frappée par une vague de coronavirus qui inondent ses hôpitaux et ses pompes funèbres.


    Le Figaro

VIDÉO SUIVANTE

Le conseil d’administration de l’UNESCO vient d’accorder au géoparc de Saimaa un nouveau statut, celui de géoparc mondial de l’UNESCO.

Les pays nordiques figurent régulièrement en tête des pays les plus heureux du monde. Ils sont plébiscités pour leur douceur de vivre et leur proximité avec la nature. Et la Finlande ne fait pas exception. L’un de ses géoparcs, le géoparc de Saimaa, vient en effet de se voir accorder le statut de géoparc mondial de l’UNESCO.

Qu’est-ce qu’un géoparc ?

Selon la définition, il s’agit “d’une aire protégée possédant des attraits géologiques. Des actions de protection et de valorisation de sites d’intérêt géologiques y sont développées en lien avec les patrimoines naturels et culturels du territoire”.

Le géoparc mondial de l’UNESCO, lui, “est un espace territorial présentant un héritage géologique d’importance internationale. Un grand nombre de géoparcs mondiaux UNESCO aident à prendre conscience des risques géologiques encourus tels que les risques volcaniques, séismes et tsunamis et dans ce cadre élaborent des stratégies d’atténuation de ces risques au sein des communautés locales. (…) Ils sont comparables aux parcs nationaux et aux réserves du patrimoine mondial”.

Ce label a été créé en 2015 par les 195 états membres de l’UNESCO, et montre “l’importance accordée par les gouvernements à la gestion holistique de sites et de paysages géologiques exceptionnels”.

Saimaa, le 3e géoparc national mondial de l’UNESCO de Finlande

Avec cette distinction, Saimaa fait désormais partie des 169 géoparcs mondiaux UNESCO, répartis sur 44 pays. En plus de Saimaa, la Finlande compte deux autres géoparcs ayant reçu ce label. Il s’agit des géoparcs de Rokua et de Lauhanvuori-Haemeenkangas.

Le géoparc de Saimaa, lui, se trouve au sud-est de la Finlande, à trois heures d’Helsinki. Il tire son nom du lac Saimaa, le plus grand lac du pays, et le quatrième d’Europe. Avec ses 6 063 kilomètres carrés, un tiers de la superficie du géoparc est constitué d’eau, avec des milliers d’îles. Là, vous trouverez de nombreux poissons, comme la perche, le brochet, la truite, ou le saumon d’eau douce, mais aussi plusieurs espèces de phoques. Il est notamment possible de découvrir les lieux en kayak, ou à bord d’un voilier.

A lire aussi :

⋙ Des loups, des ours et des gloutons : en Finlande, on est parti à l’affût des grands prédateurs

⋙ Finlande : sept expériences à vivre en Laponie

⋙ Finlande : sept parcs nationaux pour vivre une expérience en pleine nature

Source: Lire L’Article Complet