Holidating : quelle est cette nouvelle tendance amoureuse inspirée d’un film Netflix ?

Trouver un partenaire pour Noël, le Nouvel An ou encore la Saint-Valentin, tel est le principe du “holidating”. Une tendance inspirée d’un film Netflix dans lequel les protagonistes sont lassés des réflexions désobligeantes de leurs familles quant à leur célibat.

Restez informée

A chaque Noël, c’est la même rengaine. Nombre de célibataires sont confrontés à la sacro-sainte et ô combien désagréable question : “Alors, les amours ?”. Une interrogation qui les renvoie bien souvent au regard que les autres posent sur leur statut, qu’ils soit voulu ou subi. Pour éviter une telle pression familiale ou tout simplement ne pas se faire remarquer et assurer sa tranquillité, certains ont trouvé une parade surprenante, baptisée “holidating”.

Avoir un “holidate” pour fuir la pression familiale

Contraction de “holiday” (“vacances”) et “dating” (“rendez-vous”), ce mot est en réalité issu d’une comédie romantique récemment sortie sur Netflix : Holidate. Il relate l’histoire de Sloane (Emma Roberts) et Jackson (Luke Bracey), deux célibataires qui détestent les fêtes familiales. Lorsqu’ils se rencontrent, ils décident de s’accompagner mutuellement à Noël, à Pâques ou encore lors de la Saint-Valentin.

Leur objectif ? Eviter d’être une fois de plus pointés du doigt à cause de leur célibat ou encore fuir la pression qu’ils ressentent lorsqu’ils amènent un vrai rencard aux réunions familiales. Mais ce n’est pas tout : ce mode de fonctionnement est aussi pour eux un moyen d’avoir un partenaire de jeu pour faire la fête et profiter pleinement de ces moments, sans engagement.

Une façon de briser la solitude pour certains

Le terme “holidating” renvoie donc au fait de fréquenter quelqu’un seulement pour les vacances. Il s’agit d’une sorte de petit ami fictif, de couverture, pour éviter les réflexions désobligeantes des proches sur votre célibat. Dans le film, les protagonistes choisissent néanmoins d’être transparents avec leurs proches quant à leur arrangement. “Mais si vous avez l’intention de mentir à votre famille sur la nature de votre relation, vous devriez peut-être y réfléchir à deux fois”, souligne Moraya Seeger DeGeare, thérapeute conjugale et familiale, sur le site Refinery29. Et pour cause : ce choix pourrait ajouter une pression différente.

Le “holidate” peut également être un allié de choix pour danser jusqu’au bout de la nuit au Nouvel An, dévorer du chocolat à la Saint-Valentin ou encore rire à vos blagues aux repas de famille. Pour certaines personnes, il s’agit aussi d’un moyen de briser la solitude : “Il y a beaucoup de motivation pour ne pas vouloir être ou se sentir seul pendant les vacances”, ajoute Moraya Seeger DeGeare.

Holidating : être sur la même longueur d’ondes, une nécessité

Une telle relation dépourvue de tout engagement peut-elle réellement marcher ? Toutes les nouvelles tendances amoureuses semblent avoir leurs limites. C’est notamment le cas du cuffing, cette mode qui consiste à trouver un partenaire pour l’hiver, quitte à s’en séparer au retour des beaux jours. Un fonctionnement qui peut causer bien des déceptions amoureuses !

La règle d’or pour que le cuffing, tout comme le holidating ne fasse pas de dégâts ? Que les deux partenaires soient sur la même longueur d’onde ! Dans le film Netflix, la nature de la relation entre les deux personnages est définie dès le début : ils se rendent service, sans arrière pensée et sans sexe. En tout cas, en théorie…

A lire aussi :

⋙ Amour : 45 % des célibataires ressentent une pression à ne pas être en couple lors des retrouvailles familiales

⋙ “Corona cuffing” : quelle est cette pratique amoureuse tendance à l’heure de l’épidémie de Covid-19 ?

⋙ L’amour platonique, ca rend forcément malheureux ?

Source: Lire L’Article Complet