Isolement prolongé, 2e test obligatoire : les nouvelles mesures que vous devrez respecter si vous êtes contaminé

Face à l’émergence des nouvelles souches de coronavirus, la Direction générale de la Santé a préparé un nouveau protocole sanitaire. L’organisme a dévoilé plusieurs mesures concernant le dépistage et l’isolement, à mettre en place lorsqu’une personne est contaminée par le virus.

Restez informée

Depuis plusieurs semaines, les autorités sanitaires instaurent de nouvelles mesures afin de limiter la propagation des nouveaux variants de coronavirus. Ces nouvelles souches britannique, brésilienne et sud-africaine sont considérées comme plus contagieuses. Le 7 février, la Direction générale de la Santé (DGS) a dévoilé sa nouvelle stratégie pour freiner la hausse des contaminations et la circulation des variants.

Dans sa note, la DGS a indiqué les nouvelles mesures de dépistage. Lorsqu’un test de dépistage revient positif, il est désormais obligatoire de réaliser un test PCR de criblage en seconde intention. Ce second test a pour but d’identifier les patients porteurs d’une nouvelle souche de coronavirus. Il doit être effectué dans les 36 heures suivant le résultat positif. Le laboratoire chargé du test de criblage doit ensuite délivrer les résultats au laboratoire qui a réalisé le test de première intention. Ce dernier prévient ensuite le patient de la contamination et l’informe de la mutation par laquelle il est concerné.

De nouvelles mesures dans les établissements scolaires

Lorsqu’une personne est touchée par la souche brésilienne ou sud-africaine, elle doit désormais s’isoler pendant 10 jours. En cause ? L’importante contagiosité de ces deux nouveaux variants. Pour déclarer la fin de la quarantaine, il est nécessaire de réaliser un test de sortie d’isolement. “Après 10 jours pour les contaminations par une variante d’intérêt 20H/501Y.V2 (sud-africaine) ou 20J/501Y.V3 (brésilienne), et en l’absence de fièvre depuis plus de 48h pour les patients zéro symptomatiques, la levée de l’isolement est désormais conditionnée pour les cas confirmés à l’obtention d’un résultat de test négatif”, peut-on lire dans le document. Si le test s’avère positif, l’isolement est prolongé de 7 jours.

En cas de contamination par les variants sud-africain et brésilien dans un établissement scolaire, la DGS a instauré un nouveau protocole sanitaire. La fermeture d’une classe est notamment déclarée quand :

  • un enfant est testé positif à la Covid-19 et est contaminé par un des deux variants.
  • un enfant est cas contact d’un parent ou membre de sa famille contaminé par l’une des deux souches.

Source: Lire L’Article Complet