Jeu de société : tout savoir sur le Bourricot

Avec ses ruades imprévisibles, Bourricot a déclenché beaucoup d’éclats de rire. Ce best-seller des années 1990 est aujourd’hui recherché dans les brocantes.

Restez informée

Le mulet est capable de supporter de lourdes charges jusqu’au moment où il réagit furieusement… De quoi inspirer un jeu amusant. Inventé par l’Américain Julius Cooper, Bourricot est édité pour la première fois en 1970 aux Etats-Unis par Ideal Toys, sous le nom de Buckaroo ! Puis MB (Milton Bradley Company), un spécialiste des jeux de société racheté par Hasbro en 1984, le commercialise dans le monde sous différents noms : Tozudo ! en version espagnole, Kangaroo Game en Australie et Bourricot en France (en 1989).

Plusieurs rééditions

Ce jouet articulé en plastique est un âne sur le dos duquel les joueurs doivent, à tour de rôle, poser des objets. Il faut d’abord mettre la selle, puis accrocher dessus chapeau de cow-boy, corde, guitare, lanterne, pelle, revolver, dynamite… soit douze accessoires en tout. La bête, que l’on a fixée auparavant sur son socle grâce à un ressort intégré au mécanisme, peut ruer et envoyer en l’air tout son chargement. Cris, rigolades, l’excitation des joueurs est à son comble ! Celui qui, par maladresse, déclenche une ruade est éliminé. Les autres continuent la partie et le dernier en lice gagne. Un bouton permet de régler la sensibilité de l’équidé selon trois niveaux. Bourricot fonctionne sans piles ; les parties sont courtes et souvent animées, et les 4-7 ans en redemandent. Réédité plusieurs fois, le jeu a adopté en 2003 un design plus coloré. Mais la dernière version, sortie il y a cinq ans, a déçu les fans. Nostalgiques du jouet de leur enfance, ceux-là courent brocantes et vide-greniers à la recherche des premiers Bourricots.

Une version qui stimule la motricité fine

Conçu par une marque allemande, ce jeu d’adresse renouvelle le concept. Il faut charger une vingtaine d’objets sur le dos d’un petit cheval (de 13 x 13,5 cm) avec une pelle et une épuisette. Les éléments, en bois et en matériaux naturels, se placent dans des paniers et s’empilent de différentes façons. L’objectif est de faire tenir tout l’attirail en équilibre sans en faire tomber une pièce ! L’animal étant statique, le jeu est moins drôle, mais il stimule l’habileté et la motricité fine des enfants. Il se range dans un pochon et se glisse dans un sac de voyage. Dès 5 ans.
Bourricot II, Goki, 16,90 €. 1 à 3 joueurs.

A lire aussi :

⋙ Jeu de société : tout savoir sur le Memory®

⋙ Jeu de société : zoom sur le jeu de l’oie

⋙ Les petits chevaux, un jeu encore dans la course !

Article paru dans le numéro Femme Actuelle Jeux Animo n°9 de septembre-octobre 2021

Source: Lire L’Article Complet