« "La Casa de Papel", c'est n'importe quoi, mais j'ai hâte de voir la fin »

  • La première partie de la saison 5 de La Casa de Papel est en ligne sur Netflix. Cette saison sera la dernière de la série espagnole.
  • « A mon avis, ils vont mal finir. Les antihéros ont rarement une fin heureuse », pronostique Florent qui a répondu à notre appel à témoignages.
  • Plusieurs internautes sont davantage critiques, à l’instar de LecteurDante qui écrit : « Vivement que ça finisse, c’est devenu n’importe quoi. » Paradoxalement, il n’a pas lâché la série et affirme même avoir « hâte de voir comment ça se finit. »

C’est le début de la fin pour La Casa de Papel. La première partie de la cinquième et
ultime saison de la série est disponible depuis ce vendredi sur
Netflix – les tous derniers épisodes seront
livrés le 3 décembre.

L’épilogue du braquage est donc proche et l’on saura bientôt ce qu’il adviendra de Tokyo et de ses acolytes. « A mon avis, ils vont mal finir. Les antihéros ont rarement une fin heureuse », pronostique Florent, qui a répondu à l’appel à témoignages de 20 Minutes.

Nous voulions savoir ce que les fans de la série espagnole attendaient de la saison 5 et pourquoi ils et elles étaient accros. Contre toute attente, au regard du statut culte de La Casa de Papel, les réponses ne se sont pas bousculées.

« J’aimerais que Lisbonne et le professeur se retrouvent, sinon je pleure », confie Marion dans cette maigre récolte. Sophie se dit captivée « par l’originalité, le huis clos, les personnages, le suspense, le rythme, la musique et les textes » et souligne que « pour une fois, ce n’est pas une série américaine » qui passionne les foules. Isabelle qualifie La Casa de Papel de « vraie drogue ». Elle fait l’éloge des « rebondissements crédibles [sic] et inattendus » et assure qu’elle ne s’en lasse pas. Elle se dit même « très triste d’apprendre qu’il s’agit de la dernière saison ».

«C’est parti trop loin »

Voilà, en gros, pour les messages positifs. Plusieurs de nos lecteurs ont profité de l’occasion pour faire part de leurs réserves – c’est un euphémisme – sur la série. « Je n’en attends rien, balance Tyrp. Ils auraient dû arrêter après le premier braquage. La Casa de Papel fait partie des vraies très bonnes séries de ces dernières années mais il fallait juste faire un one-shot. » Autrement dit, l’internaute aurait préféré que la série s’en tienne aux deux premières saisons – celles qui ont été produites par la chaîne espagnole Antena 3 avant que Netflix ne reprenne le filon. « C’est ensuite devenu incohérent, ils ont été obligés de jouer la démesure pour garder le spectateur. »

Captain Marlou – ça, c’est du pseudo – pense la même chose et peste contre « l’incohérence de la plupart des personnages, l’invraisemblance totale des situations et le n’importe quoi des scènes de mitraillage général », sans parler du « ridicule des scènes amoureuses qui s’accumulent en dépit du bon sens. »

« Vivement que ça finisse, c’est devenu n’importe quoi, embraye LecteurDante. J’ai bien aimé le premier casse et le deuxième, au début, c’était sympa, mais c’est parti trop loin », estime-t-il. Paradoxalement, il n’a pas lâché la série et affirme même avoir « hâte de voir comment ça se finit. » Et si c’était cela le tour-de-force de La Casa de Papel ? Le fait que, malgré les grosses ficelles et les twists hénaurmes reprochés par certains, elle réussit au final à… braquer notre attention sur elle.

Source: Lire L’Article Complet