L’aliment à manger tous les jours pour diminuer le risque de perte osseuse après la ménopause

La perte osseuse liée à la ménopause augmente le risque de fractures. Mais une alimentation bien choisie peut aider à la ralentir. Explications.

Restez informée

Après la ménopause, gare à l’ostéoporose. Ce phénomène qui touche 39 % des femmes de 65 ans entraîne d’importantes pertes osseuses et expose à un risque accru de fractures. Mais l’alimentation pourrait aider à diminuer cette perte osseuse. En particulier, la consommation quotidienne de pruneaux serait une aide efficace pour préserver ses os. C’est ce que révèlent des chercheurs des universités américaines de San Diego et de Pennsylvanie dans une étude qu’ils publient le 11 juillet dans l’American Journal of Clinical Nutrition.

Selon ces scientifiques, la consommation quotidienne de pruneaux préserverait la densité minérale osseuse au niveau de la hanche et protégerait les femmes ménopausées du risque de fracture de cette région.

100, 50 ou 0 g de pruneau par jour

Pour cette étude, les chercheurs ont recruté 235 femmes âgées de 57 à 67 ans et les ont réparties en trois groupes : les femmes du premier groupe devaient consommer 50 g de pruneaux (soit 5 ou 6 pruneaux) par jour pendant un an, celles du deuxième 100 g (soit 10 à 12 pruneaux) pendant un an également et celles du troisième groupe, le groupe « contrôle », ne devaient pas consommer de pruneau pendant la même période.

Au début et à la fin de l’étude, les chercheurs ont mesuré la densité minérale osseuse des hanches de chaque participante.

Une densité osseuse conservée

Résultat : les femmes qui ont consommé 50 g de pruneaux par jour ont conservé leur densité minérale osseuse quand celles qui n’en ont pas consommé ont perdu une masse osseuse significative au niveau de la hanche.

Et côté fractures de la hanche, les consommatrices de pruneaux (50 g ou 100 g) n’ont pas connu d’augmentation du risque, mais les non-consommatrices en ont subi davantage.

Le pruneau, une mine de bienfaits

Une bonne nouvelle pour les auteurs de l’étude, qui recommandent donc aux femmes ménopausées de consommer 50 g de pruneaux par jour, en complément d’un éventuel traitement médicamenteux. Une dose qui semble suffisante pour obtenir de bons résultats sur la densité osseuse.

Mais ce n’est pas tout : en plus de leur effet sur la perte osseuse, les pruneaux sont sources de potassium, de magnésium et aident à lutter contre la constipation. En collation, dans une recette sucrée ou dans un plat salé, pensez-y !

Source: Lire L’Article Complet