Le futur iPhone 14 lui aussi touché par la crise des semi-conducteurs

Le prochain flagship d’Apple, l’iPhone 14, ne devrait finalement pas bénéficier d’une nouveauté attendue, et ce à cause de la crise des puces actuelle.

La crise des semi-conducteurs ne s’arrange pas. Même des géants aussi préservés qu’Apple sont maintenant touchés par cette pénurie qui n’en finit pas, ce qui impacte sa production. La firme de Cupertino va ainsi devoir baisser le nombre d’iPhone 13 qu’elle va mettre au monde cette année, et même toucher aux composant de ses nouveaux iPad pour assurer la fourniture de ses derniers smartphones. Mais la crise ne s’arrête pas à ses seuls modèles actuels, puisque les prochains iPhone 14, programmés pour 2022, vont eux aussi devoir s’adapter aux difficultés des fournisseurs du constructeur américain.

En effet, selon le média The Information, l’iPhone 14 arrivera non pas avec une puce de 3 nanomètres, comme initialement décidé, mais avec une puce de 5 nanomètres, comme l’iPhone 13. Une décision qui fait suite aux difficultés du fondeur taïwanais TSMC de passer à des puces plus petites alors que les retards de livraison s’accumulent.

La conséquence, c’est que les iPhone 14, qui ont commencé à se dévoiler à travers plusieurs rumeurs, ne devraient pas apporter de grande différence au niveau performance et autonomie par rapport aux iPhone 13 – il faudra alors attendre 2023 pour un bon en avant. !

Source: Lire L’Article Complet