"Le Serpent" : l’histoire vraie de Charles Sobhraj, tueur en série français des 70’s

Tueur en série français presque oublié, Charles Sobhraj est connu pour avoir drogué, dépouillé puis assassiné au moins une douzaine d’Occidentaux – principalement des jeunes touristes issus de la communauté hippie – dans les années 1970 en Asie. 

Souvent décrit comme étant bel homme, charismatique et beau parleur, il est aussi connu pour être un grand manipulateur, ce qui lui a permis de mettre en confiance ses victimes. 

Près de 50 ans plus tard, Netflix lui consacre une mini-série classée au Top 10 de la plateforme depuis sa sortie début avril, Le Serpent, avec un Tahar Rahim aussi méconnaissable que glaçant dans le rôle principal. 

Qui est le vrai Charles Sobhraj ? 

Né en 1944 à Saïgon d’une mère Vietnamienne et d’un père Indien, Charles Sobhraj hérite de la nationalité française lorsque sa mère se remarie avec un militaire français qui adopte le jeune Charles, alors délaissé par son père.

À peine adulte, il goûte à la délinquance. À 19 ans, il est emprisonné pour cambriolage à Paris et passera trois ans derrière les barreaux. Il rencontre ensuite Chantal Compagnon (nommée Juliette dans la série Netflix et interprétée par l’actrice Stacy Martin, ndlr), une jeune parisienne issue d’une famille conservatrice. Le jour où il la demande en mariage, il est mis en prison après avoir tenté d’échapper à la police à bord d’une voiture volée.

  • “Dirty John” : l’histoire vraie de John Meehan, psychopathe manipulateur de femmes
  • Meurtre psychique, le crime ultime des pervers narcissiques

Le couple part pour l’Inde en 1970, après s’être marié. Là-bas, Charles Sobhraj commence à voler des touristes, principalement des jeunes hippies. En 1971, il prend en otage une danseuse américaine dans le seul but d’accéder à une bijouterie qui se trouve en dessous de sa chambre d’hôtel. Jeté en prison, il s’évade quelques temps après et s’installe avec sa femme à Kaboul, en Afghanistan.

Les vols recommencent alors de plus belle. Lasse, sa femme rentre en France après un énième séjour en prison parce qu’ils n’ont pas payé la note d’un hôtel. Devenu père entre temps, Charles Sobhraj ne reverra plus sa fille avant de nombreuses années. 

Alain, Monique et Ajay, un trio criminel effroyable

En 1975, il rencontre de Marie-Andrée Leclerc (interprétée par Jenna-Louise Coleman dans la série Netflix, ndlr), une jeune québécoise qui tombe rapidement sous son emprise. Le couple, qui se fait appeler Alain et Monique, se rend en Thaïlande et se lance dans le trafic de pierres précieuses.

Leur vie va alors prendre un tout autre tournant criminel : durant deux années, Charles Sobhraj, son ami Ajay Chowdhury (interprété par Amesh Edireweera, ndlr) et Marie-Andrée Leclerc droguent et assassinent une dizaine de touristes en Asie du Sud-Est dans le seul but de les dépouiller de leur argent et de leurs passeports, avec lesquels ils voyagent ensuite à travers le continent sous une fausse identité.

À chaque fois, les deux hommes se débarrassent des corps en les jetant à la mer ou en les brûlant dans des endroits reculés. L’un d’eux, Dominique Renelleau (joué par l’acteur Fabien Frankel, ndlr), un Français, parviendra à s’extirper des griffes du trio criminel grâce à l’aide de voisins, Nadine et Rémi, des compatriotes français. Âgé aujourd’hui de 70 ans, il coule une retraite paisible en Vendée.

Charles Sobhraj et Marie-Andrée Leclerc sont finalement arrêtés en 1976 à New Delhi, alors que le tueur au sang froid tente de droguer un groupe d’une soixantaine d’étudiants français pour les détrousser. 

Il est condamné à 12 ans de prison en Inde, auxquelles s’ajoutent dix années supplémentaires à cause de sa précédente évasion. Sa complice Marie-Andrée Leclerc est condamnée à six ans de prison. Elle en sort en 1983 et retourne au Québec. Elle meurt d’un cancer des ovaires l’année suivant sa libération. En ce qui concerne Ajay Chowdhury, personne n’a jamais su ce qu’il est devenu.

Charles Sobhraj est libéré en 1997 et retourne en France. En 2003, alors qu’il est au Népal, il n’est pas au courant qu’un mandat d’arrêt pour meurtre est retenu contre lui. De nouveau arrêté et jugé pour le meurtre d’un couple des années auparavant, il est condamné à perpétuité. Toujours en vie, Charles Sobhraj, 77 ans, purge sa peine dans une prison népalaise.

Herman Knippenberg, l’épine dans le pied de Sobhraj

Dans la série produite par Netflix, on découvre un autre personnage central dans l’histoire du tueur en série. Il s’agit d’Herman Knippenberg (joué par l’acteur Billy Howle, ndlr), un diplomate hollandais.

Installé en Thaïlande avec son épouse, Angela (jouée par l’actrice Ellie Bamber, ndlr), il occupe à l’époque le poste de troisième secrétaire de l’ambassadeur.
En 1976, Herman Knippenberg et l’ambassade apprennent que les familles de deux voyageurs néerlandais cherchent désespérément à les retrouver. Henk Bintanja et Cornelia Hemker, un couple âgé d’une vingtaine d’années, n’ont donné aucune nouvelle depuis des mois alors qu’ils voyageaient sur la “route des hippies” en Asie.

Tandis qu’il enquête sur les deux victimes hollandaises, contre l’avis de ses supérieurs, il en découvre d’autres, originaires de nationalités différentes. Il retrouve les corps des deux voyageurs hollandais en Thaïlande et ne tarde pas à remonter la piste du “Serpent”. Dès lors, il consacrera sa vie à le traquer et à accumuler les preuves de ses méfaits. Grâce à elles, il contribuera même à sa dernière arrestation au Népal. À 76 ans, il est aujourd’hui remarié et vit en Nouvelle-Zélande.  

  • “La Traque”, téléfilm sur l’affaire Fourniret, qualifié de “réécriture honteuse” par le fils du tueur en série
  • Dirty John, saison 2 : l’histoire vraie de Betty Broderick, desperate housewife coupable d’un double meurtre

Source: Lire L’Article Complet