Médicaments : peut-on les utiliser sans risques après leur date de péremption ? Un médecin répond

On le sait : chaque médicament a une date de péremption, mais celle-ci diffère selon les produits. Selon le Docteur Jimmy Mohamed, il est possible de consommer des médicaments périmés quelques jours voire mois après leur péremption. Mais existe-t-il des risques pour la santé ?

Restez informée

Il n’est pas rare d’oublier un médicament ou une pommade dans le fond d’un placard pendant plusieurs mois. Ces produits ont pourtant des dates de péremption. Est-il dangereux de les consommer passé ce délai ? D’après le Docteur Jimmy Mohamed, médecin généraliste et chroniqueur sur Europe 1, la durée de conservation varie d’un médicament à un autre. Les conditions de conservation sont également très importantes. En cause ? Elles permettent de garantir l’efficacité des traitements médicamenteux sur le long terme.

Selon le médecin, quatre éléments sont nocifs pour les médicaments : l’eau, l’oxygène, la lumière et la température. Mieux vaut donc éviter de les conserver dans une pièce humide telle que la salle de bain. Il est préconisé de les stocker à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité afin de garantir leur efficacité. “Si l’on respecte ces conseils à la lettre, le médicament restera consommable même une fois la date de péremption dépassée”, a souligné Jimmy Mohamed.

Peut-on consommer un médicament après la date de péremption ?

En principe, si un médicament est périmé, il faut le jeter ou, encore mieux, le rapporter au pharmacien pour qu’il soit recyclé. Dans les faits, si vous utilisez un comprimé périmé depuis quelques mois, ce n’est pas si grave que cela. Le principal risque n’est ni une intoxication ni des effets secondaires délétères mais une efficacité dégradée du principe actif”, a expliqué le professionnel de santé.

D’après le médecin, les médicaments “communs” comme l’ibuprofène ou le paracétamol ont une durée de vie estimée de 3 à 5 cinq. C’est en tout cas ce qu’assurent les fabricants. Le Docteur Jimmy Mohamed recommande cependant de ne pas les utiliser au-delà de quelques mois après la date d’expiration.

Lors de son passage sur Europe 1, le médecin a également évoqué les traitements qui se détériorent plus rapidement que les autres.“Les plus fragiles sont les médicaments liquides ou sucrés, comme les sirops ou les collyres pour les yeux, qui ont tendance à se dégrader un peu plus vite. Ceci n’est pas dû à la température ou la lumière mais au risque de contamination microbienne. Ces médicaments doivent donc être conservés dans des conditions bien précises”, a indiqué le Docteur Jimmy Mohamed.

De son côté, le ministère de la Santé indique sur son internet qu’“iIl ne faut pas utiliser de médicaments au-delà de leur date de péremption, parce que les conditions de conservation n’ont été étudiées que pour une durée correspondant à cette date. Au-delà, l’efficacité n’est plus garantie et certaines molécules peuvent même devenir dangereuses”.

Source: Lire L’Article Complet