Mort de Bernard Tapie : "J'ai perdu mes trois mousquetaires, Johnny, Jean-Paul Belmondo et Bernard Tapie", se désole le réalisateur Claude Lelouch

« J’ai perdu mes trois mousquetaires, Johnny, Jean-Paul [Belmondo] et Bernard [Tapie] », se désole sur franceinfo dimanche 3 octobre le réalisateur Claude Lelouch quelques heures après la mort de Bernard Tapie. Il l’avait dirigé dans le film Hommes, femmes, mode d’emploi en 1996. « C’est un homme qui était un 4×4 de la vie, il a boxé sur tous les terrains, assure Claude Lelouch. Il avait envie de nous faire rêver, c’était son obsession.« 

Le réalisateur décrit Bernard Tapie comme un homme « super doué dans tous les domaines » : « Il a appris le métier d’acteur en 24 heures, le métier de producteur en 5 minutes, c’était un homme très curieux qui s’intéressait à tout. Tout le passionnait et dès que je passais une heure avec lui je me sentais plus fort, plus grand. »

Dans son jeu d’acteur, sur un plateau de cinéma ou au théâtre, « il était incroyable dans la spontanéité ». « Vous savez, la spontanéité c’est ce qui est à mi-chemin entre le mensonge et la vérité. Il savait nous convaincre, nous emballer, nous enthousiasmer, dans un monde négatif, il était un électron positif très important. » Claude Lelouch le décrit comme un comédien « royal dans les figures imposées et encore plus fou dans les figures libres. »

Source: Lire L’Article Complet