"Muse & Piano" : le festival de musique du Louvre-Lens fait le plein de spectateurs

Cette année, l’Amérique était au programme du festival Muse & Piano, une 6e édition avec laquelle les organisateurs ont voulu célébrer la liberté retrouvée, en mêlant les genres, classique, contemporain et même comédie musicale. Et ils sont nombreux depuis vendredi à se presser dans ce magnifique écrin pour assister aux différents spectacles. Comme le récital pour enfants de la pianiste Mara Dobresco baptisé In Your Dreams (Dans tes rêves) qui a littéralement transporté ses jeunes spectateurs, avec une sélection d’oeuvres contemporaines. 

Création mondiale

Les spectateurs ont également pu assister à une création mondiale de Matteo Franceschini, interprétée avec le pianiste Bertrand Chamayou au sein du Pavillon de verre. Baptisée Gravity, mêlant piano classique et musique électronique, elle fait écho à l’installation monumentale de Bernar Venet, L’Hypothèse de la Gravité. « On met des choses métalliques à l’intérieur du piano, des chaînes, des boulons, pour donner une sonorité plus métallique à l’instrument« , explique Bertrand Chamayou.

Bernar Venet lui est ravi de ce clin d’œil musical à sa sculpture : « Il y avait des moments très difficiles, où l’on avait de temps en temps une note qui était jouée, je trouvais que ça donnait des espaces qui étaient formidables et qui rappelaient ces espaces que l’on peut trouver dans mes sculptures, dans mon installation. Et des moments qui étaient très lourds, très chargés, et qui font penser à ces moments où la sculpture s’ébranle, tombe sur le sol« .  

Festival Muse & Piano – jusqu’au 26 septembre au Louvre-Lens

Source: Lire L’Article Complet