Neige : les règles à suivre si vous devez prendre la route

Que faire lorsque la route est recouverte de neige et de verglas ? Si ces conditions météorologiques font la joie des plus jeunes, elles peuvent parfois devenir une vraie galère, surtout pour les personnes contraintes de se déplacer en voiture.

Mieux vaut prévenir que guérir

Mieux vaut donc prendre plusieurs précautions. D’abord, il faut adapter sa conduite, en ralentissant et en augmentant les distances de sécurité. “Laisser passer les saleuses et les engins techniques, rester dans leurs traces“, recommande Anne Lavaud, déléguée générale de l’Association Prévention routière, sur Franceinfo. Si vous roulez sur du verglas, il faut même abaisser sa vitesse à 10 ou 15 km/h.

Attention ne pilez pas ! En freinant trop fort, c’est la glissade, parfois même le carnage assuré. Donc roulez “tout doux”.

Blocage, glissade, température : mieux vaut prévenir que guérir

En cas de neige, le principal risque n’est pas l’accident – seuls 4% des accidents ont lieu pendant ces périodes – mais tous les dysfonctionnements autour.

Routes fermées, blocages pendant des heures… mieux vaut anticiper ces situations contraignantes, en faisant le plein d’essence.

Parfois, les véhicules peuvent rester des heures – voire toute une nuit – à l’arrêt. Il faut donc prévoir de l’eau et de la nourriture avant d’entamer un trajet en voiture, même court, en cas de chute de neige. Armez-vous également d’un gros manteau ou d’une couverture, si vous êtes bloqué dans les embouteillages et que le moteur est éteint.

L’idéal reste encore de ne pas prendre la voiture, et de trouver des alternatives, comme le télétravail par exemple.

Source: Lire L’Article Complet