Nemo, un requin-baleine de 13 mètres, a fait un incroyable voyage pendant 80 jours

C’est le genre d’histoire qui fait du bien en ce moment et qui va vous sortir durant quelques instants du contexte anxiogène des ces derniers mois. Voici comment Nemo, une femelle requin-baleine de près de 13 mètres de long est revenue “à la maison” en novembre, saine et sauve, après un voyage qui a duré 80 jours.

  • Les Cubains surveillent de près l'élection présidentielle américaine

    AFP

  • Jacqueline Eustache-Brinio: «Face à l'islamisme, la riposte doit être nationale et européenne»

    Le Figaro

  • Marseille: 8 minutes de silence en hommage aux 8 victimes du drame de la rue d'Aubagne

    Le Figaro

  • Au Pakistan, des milliers de manifestantes contre la France

    AFP

  • Macron se dit "favorable" à refonder Schengen "en profondeur"

    AFP

  • Le télétravail augmente les risques d’addictions

    Gentside

  • Koh-Lanta – Les 4 terres : Laurent, professeur d'histoire menacé de décapitation sur Instagram

    Non Stop People

  • "Si on nous ferme, on nous tue": à Bayonne, les commerçants dans la rue

    AFP

  • Ces clous découverts à Jérusalem sont-ils ceux de la Sainte-Croix ?

    Gentside

  • La tempête tropicale Eta inonde les rues du Honduras

    AFP

  • Inde: un épais brouillard de pollution enveloppe New Delhi

    AFP

  • Fermeture des urgences de l'Hôtel-Dieu pour ouvrir ailleurs des lits de réanimation

    AFP

  • L'ouragan Eta dévaste la côte caraïbe du Nicaragua

    AFP

  • Combien de civilisations extraterrestres pourrait-il exister ? Une nouvelle étude avance un nombre (et c'est énorme)

    Gentside


  • Les Cubains surveillent de près l'élection présidentielle américaine
    "Je ne fais confiance à aucun président américain, mais en l'état actuel des choses, je préfère l'autre, et non Trump": comme cet employé d'un parking de La Havane, la plupart des Cubains suivent de près la course à la présidence des États-Unis.


    AFP


  • Jacqueline Eustache-Brinio: «Face à l'islamisme, la riposte doit être nationale et européenne»
    Invitée du Talk-Le Figaro jeudi, la sénatrice LR du Val-d'Oise n'a pas mâché ses mots sur les mesures fermes et concrètes qui pourraient être mises en oeuvre pour lutter contre le terrorisme islamiste. Aucun doute pour elle, l'heure est à la volonté et à la coopération. Pour vaincre l'islamisme, «la riposte doit être à la fois nationale et européenne».


    Le Figaro


  • Marseille: 8 minutes de silence en hommage aux 8 victimes du drame de la rue d'Aubagne
    En 2018, deux immeubles rue d'Aubagne à Marseille se sont effondrés et ont fait huit morts. Deux ans après, les habitants du quartier leur rendent hommage en observant huit minutes de silence.


    Le Figaro

VIDÉO SUIVANTE

Nemo, un nom qui n’a pas été choisi au hasard

Le requin-baleine est l’animal le plus grand au monde. Certains spécimens atteignent jusque 18 mètres. Il faut savoir également que les femelles sont plus grandes que les mâles, faisant parfois cinq mètres de plus que leurs homologues masculins. Nemo, dont nous allons vous parler ici, est déjà considérée comme un très grand spécimen avec ses 13 mètres.

Cette femelle est très connue et appréciée par les spécialistes. Ils lui ont d’ailleurs donné le doux nom de “Nemo” en référence au poisson-clown de dessin animé que vous connaissez sûrement. En effet, tout comme ce personnage, ce requin-baleine a une nageoire pectorale atrophiée, probablement la faute à une terrible morsure subie dans le passé.

Le tour des Galapagos en 80 jours

Le 14 août 2020, des scientifiques du parc national des Galapagos, en collaboration avec des membres du projet Whale Shark, posent une balise sur ce requin-baleine. Un moyen inoffensif de suivre le parcours de celle-ci, et ainsi de mieux comprendre comment se comportent ces animaux. Rapidement, ils découvrent que Nemo s’éloignent de son territoire habituel. La peur de ne plus jamais la revoir s’empare des scientifiques.

Pourtant, après 80 jours d’absence, Nemo revient “à la maison” début novembre. Les scientifiques sont ravis, d’autant plus qu’ils ont pu suivre son parcours grâce à la balise dont elle était équipée. Ils ont partagé sur les réseaux sociaux son incroyable périple.

#Galápagos | Tiburón Ballena marcado en la isla Darwin, por Galapagos Whale Shark y la #DPNG, llamado “Nemo”, regresó al punto de registro después de 80 días de navegar por el noreste del archipiélago, fuera de las aguas protegidas y en aguas internacionales. pic.twitter.com/PlLFbLjl47

“Le requin-baleine marqué sur l’île de Darwin, par Whale Shark et la DPNG, appelé “Nemo”, est revenu au point d’enregistrement après 80 jours de navigation dans le nord-est de l’archipel, hors des eaux protégées et dans les eaux internationales.”

Une grande première !

Sur ce parcours, on s’aperçoit que Nemo a fait 500 kilomètres à l’est de l’archipel des Galapagos avant de revenir. Ainsi, elle aurait parcouru près de 1 600 kilomètres en 80 jours. Un très long et périlleux voyage qui aurait pu très mal se terminer.

Les scientifiques du Parc National des Galapagos se sont réjouis de cette fin heureuse car les risques que Nemo ne revienne jamais ou meurt loin des Galapagos étaient réels. C’est la première fois qu’on observe un requin-baleine qui quitte la réserve marine, dépasse la zone économique exclusive, atteint les eaux internationales et revient aux Galapagos” expliquent-ils.

Tout est bien qui finit bien pour Nemo et les scientifiques. Ils pourront ainsi continuer d’en apprendre plus sur les déplacements de ces animaux mais aussi sur différentes choses, comme la profondeur à laquelle ils plongent ou leur comportement durant les périodes de reproduction. De quoi mieux protéger cette espèce, déjà classée “en danger”.

Source: Lire L’Article Complet