Parcours des 1000 jours : un accompagnement dès le 4e mois de grossesse

Adrien Taquet souhaite lancer, d’ici 2020, son "offre 1000 jours", destinée à accompagner les parents et leur nouveau-né du 4e mois de grossesse jusqu’au 2e anniversaire de l’enfant. Le secrétaire d’Etat chargé de la protection de l’enfance s’est notamment inspiré du modèle finlandais. Voici ce que prévoit le gouvernement pour les futurs et jeunes parents.

Les futures mamans mieux accompagnées

Adrien Taquet a d’ores et déjà fixé deux objectifs : que toutes les mamans passent la visite médicale du quatrième mois et que toutes reçoivent également une visite à domicile après l’accouchement, précisait Europe 1, lors de son déplacement en Finlande en juin dernier. Pour mettre en place ces nouvelles mesures, les centres de Protection maternelle et infantile pourraient, au cas par cas, bénéficier d’une aide de l’Etat. Les jeunes parents, notamment les parents isolés, seront sensibilisés à ce parcours, et la présence des pères pendant la grossesse est encouragée.

Quels services pour les jeunes parents ?

Pendant la grossesse et après l’accouchement, les parents pourraient recevoir des conseils sur la nutrition, les risques des expositions aux écrans chez les jeunes enfants, la place du père, les accouchements prématurés, les naissances multiples, l’accueil d’un enfant handicapé, ou encore l’impact d’une naissance sur le couple…. En outre, des services pourraient être proposés aux futurs et jeunes parents, via une application, avec des initiatives éducatives dans le domaine de la santé. Quant aux modes de garde, le secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé se dit favorable aux crèches ouvertes 24h sur 24 comme c’est le cas en Finlande. Un modèle qui pourrait selon lui correspondre davantage aux besoins des parents, et notamment des mères célibataires ou de ceux qui sont employés dans les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration ou de la santé. Rappelons qu’en Finlande, à la naissance d’un bébé, les parents reçoivent une “baby box” contenant des jouets, des vêtements, des couches ainsi qu’un matelas. Si cette boîte n’est pas retenue pour la France, le gouvernement se penche sur la possibilité d’offrir certains services aux parents qui participent à ce parcours des 1000 jours.“Ils pourraient par exemple recevoir un chéquier, avec des bons pour des jours de baby-sitting ou pour des cours de bébé-nageurs“, précisait Europe 1 en juin dernier.

Au cours des prochains mois, Adrien Taquet devrait s’appuyer sur des expertises scientifiques ainsi que sur la consultation de “1000 parents” avant de présenter son “parcours des 1000 jours”. Le secrétaire d’Etat en charge de la protection de l’enfance continuera de s’inspirer de la Finlande, qui effectue des visites à domicile chez les jeunes parents pour les accompagner, mais aussi pour détecter les éventuels problèmes familiaux. 

Source: Lire L’Article Complet