Pass sanitaire : Emmanuel Macron répond aux anti-vaccin qui parlent de "dictature"

Le chef de l’État ne mâche pas ses mots et répond à ceux qui nomment désormais le gouvernement : “la dictature”. 

C’est la goutte de trop pour les anti-vaccin, l’allocution d’Emmanuel Macron a fait l’effet d’une bombe et certains d’entre eux sont descendus dans les rues mercredi. “Dictature”, “Shoah”, “Nazis”, un vocabulaire extrêmement fort et symbolique utilisé par certains opposants en désaccord avec le pass sanitaire ainsi qu’avec la gestion de l’épidémie par le gouvernement français. Alors qu’hier le président s’est rendu à la 18e étape du Tour de France, il s’est exprimé devant la presse concernant ces citoyens qui dénonçent une “dictature” et qui font preuve selon lui de “cynisme politique”. “Si on vide les mots de leur sens, le risque qu’on court c’est de menacer notre démocratie elle-même”, a-t-il lancé avant de pointer du doigt les anti-vaccin.

À Luz Ardiden, le chef de l’État s’est confié sur les raisons qui l’ont poussé à serrer la vis sur le plan sanitaire #TDF2021 «La liberté de chacun dépend aussi du civisme de l’autre», a-t-il expliquéhttps://t.co/7FcTPyY9AS

Au Tour de France cette année, il n’y a pas que les cyclistes qui jouent la montre. Les pompiers du vaccinobus vaccinent, vaccinent et vaccinent ! Merci à tous les bénévoles mobilisés. Cette course-là, on ne pourra la gagner qu’en étant tous ensemble. pic.twitter.com/ONdpjvc0H4

Face aux journalistes, le chef de l’État admet : “Il y a des oppositions qui existent, que je comprends tout à fait, que je respecte, (…) mais quand on a les armes, on ne peut pas décider délibérément de ne pas les utiliser contre ce virus”, a-t-il expliqué. “Parce que certains choisiraient de ne pas se protéger, je devrais refermer les restaurants ? Vos droits ne peuvent pas être les mêmes parce qu’ils supposent des devoirs. (…) La liberté de chacun dépend aussi du civisme de l’autre, a rajouté Emmanuel Macron concernant ceux qui refusent la vaccination et le pass sanitaire. Si le projet de loi est validé par le Parlement, ce nouveau système pourrait s’appliquer dans beaucoup de lieux du quotidien pour la clientèle, mais également pour les employés…

Source: Lire L’Article Complet