Preview de The Dark Pictures House of Ashes : Un nouvel épisode à fort potentiel

Le 22 octobre 2021, The Dark Pictures Anthology: House of Ashes sera disponible sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X|S et PC. En amont de sa sortie, nous avons pu mettre la main sur ce nouveau titre horrifique développé par Supermassive Games lors d’une session preview de près d’une heure.

Au cours des derniers mois, Supermassive Games et Bandai Namco n’ont pas manqué de mettre en avant le troisième volet de l’anthologie The Dark Pictures, qui a dernièrement bénéficié d’une conférence dédiée lors de l’E3 2021. Et alors que nous approchons doucement mais sûrement de la sortie du jeu, l’éditeur nous a offert l’opportunité de découvrir en avant-première une grosse séquence de gameplay de près d’une heure. Débutant juste après le prologue, celle-ci nous a permis de prendre en main la phase de jeu ayant préalablement été dévoilée au cours des précédentes semaines, auxquelles sont ensuite venues se greffer de nombreuses séquences inédites.

Une histoire bien mystérieuse

Avant de commencer, un bref récapitulatif de l’histoire s’impose. Les événements d’House of Ashes se déroulent en Irak, en 2003. Alors que les Forces Spéciales sont à la recherche d’armes de destruction massive, elles se retrouvent prises au beau milieu d’une embuscade tendue par la milice locale. Une violente fusillade en découle, mais celle-ci se voit soudainement interrompue lorsque le sol s’effondre sous les pieds des soldats. C’est à ce moment-là que notre démo a débuté. À tour de rôle, nous avons pu incarner les cinq protagonistes (Nick, Salim, Eric, Rachel et Jason) faisant leurs premiers pas dans un ancien temple sumérien abandonné depuis de nombreux siècles. L’objectif était alors le même pour tous : explorer les lieux afin de trouver un moyen de s’échapper. Mais c’était sans compter la présence de mystérieuses créatures qui semblent n’avoir qu’une seule volonté : massacrer quiconque ose s’aventurer dans ces catacombes.



Afin de ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte, nous n’entrerons pas plus dans les détails concernant l’histoire du jeu. Néanmoins, celle-ci a réellement réussi à nous convaincre au cours de cette première heure. On y retrouve du mystère, de la tension et même une certaine dose d’action, ce qui met d’entrée de jeu dans le bain. Toutefois, l’élément le plus intéressant repose sans doute sur le casting, qui met cette fois-ci en scène des groupes de personnages étant opposés les uns aux autres car appartenant à des milices différentes. Autant dire que si cela est bien pensé, il n’est pas impossible que le joueur se retrouve tôt ou tard forcé de s’opposer à ses propres décisions, ce qui pourrait drastiquement accroître la tension de l’aventure. C’est en tout cas ce que l’on espère, et on a hâte d’en découvrir davantage à ce sujet.

Nouvelle approche de l’exploration

Pour ce qui concerne la prise en main, les joueurs des deux précédents épisodes, et plus particulièrement de Little Hope, ne seront aucunement dépaysés. À vrai dire, du menu jusqu’aux mécaniques de gameplay, en passant par l’interface générale, absolument rien n’a changé… ou presque. Car House of Ashes arrive tout de même avec une nouveauté de taille : la disparition des plans de caméra fixes au profit d’une gestion de caméra entièrement libre. L’expérience apparaît donc tout de suite un peu moins cinématographique dans son approche mais heureusement, elle ne perd pas en charme pour autant. Au contraire même puisque cela peut permettre de renforcer les liens du joueur avec le personnage incarné durant les phases d’exploration, qui se veulent beaucoup plus proches d’un jeu à la troisième personne traditionnel.



Côté ambiance, comme à son habitude, Supermassive semble bien parti pour nous offrir une expérience de qualité. Si cette démo n’a pas forcément réussi à nous faire frissonner, elle n’en restait pas moins immersive pour autant. L’univers, qui puise son inspiration dans des œuvres telles que Aliens, Predator ou The Descent, tranche bien avec les précédentes productions du studio qui nous montre ainsi sa capacité à mettre en scène différents types d’horreur. Et il faut dire qu’House of Ashes est bien aidé par sa réalisation, qui s’accompagne non seulement d’un doublage VF et d’un sound design de qualité, mais aussi et surtout d’un moteur graphique qui en a bien plus dans le ventre qu’il n’en a l’air. Qu’il s’agisse des expressions faciales, des environnements ou des jeux de lumière, le rendu est largement au rendez-vous, et on sent même une légère progression par rapport à Little Hope.

Verdict : On veut la suite !

Si les différentes présentations de The Dark Pictures Anthology: House of Ashes se révélaient déjà très prometteuses, notre première approche manette en mains a réellement fini de nous en convaincre. C’est une certitude, ce nouvel opus ne s’imposera pas comme une révolution par rapport aux précédents travaux de Supermassive Games. Néanmoins, il semble très bien parti pour continuer de parfaire l’expérience The Dark Pictures avec cette nouvelle aventure horrifique à l’ambiance très différente des précédentes. Et avec l’ajout d’une caméra libre et de différents modes de difficulté pour les QTE, il ouvre même probablement ses portes à l’arrivée d’un plus large public, qui pouvait auparavant être rebuté par ces éléments. Maintenant, nous n’avons plus qu’une envie : découvrir la suite.

Source: Lire L’Article Complet