Qui pourrait être vacciné en premier contre le Coronavirus ?

Le 9 novembre dernier, c’était une véritable lueur d’espoir qui apparaissait au milieu de la crise du Coronavirus. En effet, le laboratoire pharmaceutique Pfizer et la société Biontech annonçaient être à l’origine d’un vaccin contre le virus efficace à 90%. Une très bonne nouvelle qui a soulevé de nombreuses questions sur la vaccination. Comme on le sait, il faudra attendre encore de longs mois avant qu’un nombre suffisant de doses soit créé pour que le monde entier puisse en bénéficier. Alors quand les premiers vaccins arriveront en France, qui seront les premières personnes sur la liste pour les recevoir ? Voici une question à laquelle la Haute autorité de santé a essayé de répondre dans un rapport également publié le 9 novembre dans lequel elle détaille un projet de campagne de vaccination avec plusieurs scénarios possibles. Elle avait également fait des recommandations en juin dernier.

  • Elle chute dans un escalator, des policiers interviennent

    KameraOne

  • Covid-19: les autorités sanitaires constatent des «premiers signes» d'amélioration en Allemagne

    Le Figaro

  • Philippines: après le passage du typhon Vamco, la capitale Manille sous les eaux

    Le Figaro

  • Un plongeur découvre une étrange créature marine à Malte

    KameraOne

  • Amélie de Montchalin: «40% des agents de l'État hors éducation nationale télétravaillent»

    Le Figaro

  • Fermeture des commerces: Laurent Wauquiez appelle à «supprimer les charges en période de confinement»

    Le Figaro

  • «C'est un confinement un peu hypocrite»: les Parisiens désabusés avant un nouveau conseil de défense

    Le Figaro

  • «Maurice Genevoix entre ici avec tous ceux de 14», déclare Emmanuel Macron au Panthéon

    Le Figaro

  • Rencontre avec Timothy Verdon, directeur du musée de l'Opera dell'Duomo

    Le Figaro

  • Visite de l'exposition «Le Corps et l'âme, de Donatello à Michel-Ange, sculptures de la Renaissance italienne»

    Le Figaro

  • Pousser les murs pour accueillir toujours plus de malades du Covid

    AFP

  • Arabie Saoudite: attaque contre le cimetière non-musulman de Jeddah lors d'une cérémonie commémorative du 11-Novembre

    Le Figaro

  • Hongkong ouvre un parc en plein air respectant la distanciation sociale

    KameraOne

  • L'Heure des pros : Pascal Praud raille la faute d'orthographe d'Emmanuel Macron et enchaîne les approximations

    Télé Loisirs

  • Présidentielle américaine: contester les résultats des élections «n'est pas inhabituel», assure le chef des républicains au Sénat

    Le Figaro


  • Elle chute dans un escalator, des policiers interviennent
    Lorsqu'une femme est tombée dans un escalator dans une station de métro de la ville d'Hefei, en Chine, des policiers ont immédiatement réagi pour la secourir.


    KameraOne


  • Covid-19: les autorités sanitaires constatent des «premiers signes» d'amélioration en Allemagne
    L'Allemagne, qui a fermé pour un mois ses bars, restaurants et de nombreux équipements collectifs, connaît de «premiers signes» d'amélioration de la courbe des infections au nouveau coronavirus. C’est ce qu’a «indiqué» Lothar Wieler, le directeur de l'institut de veille sanitaire Robert Koch. Il a annoncé ce jeudi 12 novembre, lors d'une conférence de presse, que «la courbe s'aplatit», précisant toutefois que les mesures de restriction, comme les distances sociales ou le port du masque, allaient «longtemps nous accompagner».


    Le Figaro


  • Philippines: après le passage du typhon Vamco, la capitale Manille sous les eaux
    Le 12 novembre 2020, la capitale des Philippines Manille a été balayée par le typhon Vamco. C’est le troisième typhon en trois semaines dans cette région. D’importantes inondations ont provoqué des dégâts matériels conséquents. 400 000 personnes ont dû être évacuées. De nombreuses régions de l’archipel demeurent sans électricité et les télécommunications restent limitées.


    Le Figaro

VIDÉO SUIVANTE

Les professionnels de santé

Comme on aurait pu s’en douter, dans tous les cas, les personnes travaillant dans le milieu médical feront partie des premières à recevoir le vaccin.

« Dans tous les scénarios envisagés, les professionnels de santé et du médico-social de première ligne constitueront les cibles prioritaires incontournables de la vaccination répondant aux objectifs de prévention individuelle, collective et de maintien des activités essentielles du pays en période épidémique. »

Cela représente environ 2,8 millions de personnes d’après l’organisme.

Les personnes à risque, et plus ?

« Par ailleurs, les personnes à risque de forme grave qui paient le plus lourd tribut en termes d’hospitalisation et de décès (personnes de plus 65 ans et celles présentant une co-morbidité) seront également visées prioritairement par la vaccination dès lors que le rapport bénéfice/risque favorable de celle-ci sera établi. », explique la Haute autorité de santé.

Cela ciblerait plus de 23 millions de personnes, plus 8 millions d’individus en situation d’obésité. Mais ce chiffre pourrait bien se voir radicalement étendu. Pourquoi ? Parce que l’une des pistes envisagées par l’organisme concerne aussi l’entourage de ces personnes à risque. Cela englobe les proches ainsi que « les personnes intervenant à leur domicile ».

Les populations en communauté

Autre hypothèse envisagée, celle de la vaccination des personnes vivant dans des configurations augmentant le risque de circulation accrue du virus.

« Cibler les personnes les plus susceptibles de se contaminer. En l’état actuel des connaissances, sont concernées les populations vivant en collectivité ou vivant dans des conditions favorisant la promiscuité (par ex : hôpital, Ehpad, prisons, hébergements collectifs) et les populations fréquentant des lieux propices aux contacts multiples (par ex : entreprises, lieux clos et transports en commun…) »

Les cas contacts ?

Cela ne serait possible que dans une situation de circulation assez faible du Coronavirus. Il s’agirait d’une « vaccination en anneau ou ‘en bouclier’ des contacts de cas de Covid-19 (1er degré, 2nd degré) ou des lieux et collectivités dans lesquels surviennent les cas (vaccination en bouclier). » Pour l’instant, cela ne semble pas envisageable.

Pas d’obligation

Si certaines personnes se placent en faveur de l’obligation de la vaccination de la population, ce n’est pas le cas de la Haute autorité de santé. Selon elle, « la vaccination contre la Covid-19 ne devrait pas être obligatoire, ni pour la population générale, ni pour les professionnels de santé. »

Elle préconise également une communication et transparence accrue de la part des autorités afin que la confiance du public s’installe. Pour elle, c’est un élément essentiel en faveur de la réussite de la campagne de vaccination.

Source: Lire L’Article Complet