Rabih Kayrouz décrypte les six silhouettes de sa collection Haute Couture


  • C’est possible de faire ça avec le zest d’orange !


    Sponsorisé

    Trucs et Astuces

Rabih Kayrouz décrypte les six silhouettes de sa collection Haute Couture

Le manteau noir

« J’ai repris des éléments de notre vestiaire intemporel dans l’idée de les magnifier à travers un travail Haute Couture. Pour ce manteau, je me suis inspiré d’un cardigan long dont j’ai repris l’esprit désinvolte, mais que j’ai agrandi au maximum pour lui insuffler un aspect plus dramatique. Dans ce but, il est travaillé en cachemire avec des franges de velours tissées à la main. »

Le trench

« J’ai repris exactement le même trench qui existe déjà chez Maison Rabih Kayrouz. Je l’ai allongé et je l’ai rempli de souvenirs. Ce sont plein de petites choses que j’ai ramassé et que j’ai moulé en or avant de les broder sur le manteau pour lui apporter une dimension un peu plus intimiste. Je les appelle mes broderies souvenirs. »

La robe de jour

« Pour cette robe, je me suis inspiré d’une robe noire classique dont j’ai repris la coupe, mais que j’ai retravaillé avec du tulle et toujours avec cette notion de souvenirs. Ici, ils prennent la forme de petits bouquets de fleurs séchés enfermés sous le tissu. Avec le temps, ils perdront probablement leurs feuilles et les fils roses suspendus s’effilocheront. J’aime cette idée de robe qui évolue avec le temps. »

La robe noire

« C’est une robe en gaze de coton, mise en valeur par un travail d’effilochage à la main aux extrémités du vêtement. C’est une pièce parfaitement réalisée et parfaitement durable que j’ai pensé comme un vêtement que l’on pourrait transmettre. »

La veste de blazer

« D’apparence, ceci est une veste de blazer très classique. Mais il suffit d’en modifier un seul aspect pour la transformer complètement. Ici, j’ai enlevé son dos pour apporter une touche d’exagération à une pièce d’apparence assez simple. Il devient alors un smoking du soir, à porter à même la peau ou avec un haut délicat en dessous. »

Le trench sans manches

« Voici la seule pièce de la collection qui n’est pas inspirée d’une pièce déjà existante. J’ai travaillé sur une coupe de trench, en respectant tous ses codes, mais en enlevant ses manches. Il devient une sorte de poncho, un tout nouveau poncho. Je l’ai également griffé de souvenirs personnels. C’est une silhouette que je reprendrai dans la ligne prêt-à-porter. » 

Source: Lire L’Article Complet