Raisons d’Etat : pourquoi ce film a-t-il mis plus de 10 ans avant de voir le jour ?

À l’occasion de la diffusion du film Raisons d’Etat dimanche 28 novembre 2021, à partir de 20h55 sur Arte, Télé Star vous dévoile pourquoi Robert de Niro a mis plus de 10 ans avant de réaliser ce long-métrage.

Sorti au cinéma en 2006, le film Raisons d’Etat, porté par Matt Damon, Angelina Jolie, Robert de Niro et Joe Pesci, sera diffusé dimanche 28 novembre 2021, à partir de 20h55 sur la chaîne franco-allemande Arte. Réalisé par Robert de Niro, ce long-métrage met en scène le personnage d’Edward Wilson, incarné à l’écran par Matt Damon. Témoin du suicide de son père, il est membre des Skull and Bones, une confrérie d’élite de l’université Yale, dans laquelle l’honneur et la discrétion sont des valeurs primordiales. Son attachement à ces valeurs le conduit à participer à des activités d’espionnage pendant la guerre, puis à entrer à la CIA, une nouvelle agence gouvernementale qui vient d’être créée.

Influencé par l’ambiance suspicieuse que provoque la guerre froide dans toute l’agence, Edward Wilson se montre de plus en plus méfiant et sur ses gardes. Son pouvoir grandit, mais il a de moins en moins confiance en ceux qui l’entourent. Robert De Niro signe ici son retour derrière la caméra, 13 ans après la réalisation de son premier film :Il était une fois le Bronx. Une longue attente qui s’explique par plusieurs raisons. En fait, le comédien cherchait déjà un sujet pour sa 2ème réalisation au début des années 90. "Robert s’est toujours intéressé à la politique étrangère et au renseignement", a souligné la productrice Jane Rosenthal, sa partenaire au sein de Tribeca Films.

Raisons d’Etat : quand l’actualité précède la fiction

En fait, Robert De Niro ne voulait pas réaliser un film de fiction comme il existe beaucoup autour de l’univers de l’espionnage. Il désirait avant tout montrer les véritables rouages internes des services de renseignement, et révéler comment ces hommes, anonymes pour la plupart, ont contrôlé notre monde, souvent au prix de lourds sacrifices personnels et professionnels. Après plusieurs années de développement, un scandale politique mettant en cause l’administration Bush en 2003 a accéléré le projet.

Finalement, Morgan Creek a accepté de produire Raisons d’Etat avec Tribeca en 2005. "Ce qui m’a plu, c’est que l’histoire illustrait les similitudes entre les deux camps durant la Guerre Froide. Il n’y avait pas beaucoup de différence entre la CIA et le KGB, excepté que lorsque la bureaucratie américaine franchissait la ligne, nous avions le moyen de répliquer contre un système qui causait du tort injustement et illégalement. De toute évidence, ce n’était pas le cas en Russie", a expliqué le producteur James G. Robinson.

Source: Lire L’Article Complet