Rembourser ses dettes avec le Bitcoin, une idée mise sur la table

Et si le Bitcoin servait à rembourser des dettes ? Un pays effleure l’idée : le Laos. Le gouvernement veut miner et échanger l’actif numérique dont le cours ne cesse de grimper ces derniers mois.

Et si le Bitcoin servait à rembourser les dettes ? Le Laos y pense avec un projet du gouvernement : miner et échanger l’actif numérique. On parle d’environ 194 millions de dollars de plus-value pour le pays. Six entreprises locales participent à cet ambitieux projet. Bounchom Unbonpaseuth, ministre des Finances laotien, s’est exprimé auprès de l’Assemblée nationale en précisant que les revenus prévues pour l’an prochain connaîtront une augmentation de 20% par rapport à 2021. L’argent va servir aux allocations pour les fonctionnaires, policiers, la lutte contre la pandémie de COVID-19 mais surtout le remboursement de la dette du pays.

Le gouvernement du Laos va donc autoriser les six entreprises du projet à miner du Bitcoin contre les recommandations de la banque centrale du pays. Comme toutes les banques centrales, cette dernière met en garde contre les risques liées à la cryptomonnaie comme sa forte volatilité. Mais elle collabore tout de même avec plusieurs ministères pour la mise en place d’une loi d’encadrement du minage et de la vente d’actifs numériques. Cette histoire nous rappelle que le Salvador est le premier pays à miner du Bitcoin (et en faire une monnaie légale). Mais le gouvernement laotien a un objectif précis de remboursement de la dette nationale en tête.

Source: Lire L’Article Complet