Sega : Si les NFT sont vus uniquement comme un "moyen de faire de l'argent facile" ils seront abandonnés

Si les NFT sont perçus comme « un moyen de faire de l’argent facile plutôt que comme une réelle valeur ajoutée pour les utilisateurs », l’éditeur japonais de jeux vidéo Sega les abandonnera.

Lors de ses vœux pour la nouvelle année, Yosuke Matsuda, le patron de Square Enix, avait admit avoir de grands espoirs pour les NFT. Ubisoft avait également, en fin d’année dernière, annoncé vouloir se lancer dans la blockchain et les NFT. De nombreuses entreprises ont cependant été très critiquées en raison de l’empreinte carbone élevée du format NFT. Néanmoins, Sega, éditeur japonais de jeux vidéo, a récemment décidé de s’exprimer sur la question. L’année dernière, l’éditeur avait déjà exprimé son souhait, par le biais d’une publication sur les réseaux sociaux, de commencer à vendre des NFT à ses utilisateurs.

Les NFT dans le jeu vidéo : Un sujet à débats

C’est au cours de leur dernière réunion, rapportée par le média TweakTown, que le PDG de Sega, Haruki Satomi, est revenu sur les polémiques entourant les NFT et leur évolution. Il a ainsi profité de l’occasion pour expliquer que si nécessaire, il serait prêt à faire machine arrière sur les projets de création des NFT de Sega. Satomi a ainsi expliqué que l’entreprise japonaise a déjà lancé plusieurs études concernant les NFT mais que rien n’était, pour l’instant, décidé concernant le P2E (Play-to-Earn). Satomi a notamment souligné, qu’en dépit des nombreuses annonces faites, des utilisateurs se sont montrés méfiants par rapport à cette potentielle évolution.

Satomi a poursuivi en expliquant de nombreux critères devaient être évalués afin de juger de la pertinence de se lancer dans les NFT. Il a notamment mentionné la façon dont l’entreprise pourrait atténuer les éléments négatifs liés aux NFT mais également la législation japonaise, et par conséquent ce qui sera ou ne sera pas accepté par les utilisateurs. Il a tenu à rappeler que la mission première de Sega était de « Créer en permanence, de captiver à jamais » et que si les NFT était réellement perçu comme une simple activité lucrative, Satomi n’hésiterait pas à faire machine arrière et à stopper les activités en cours autour des NFT chez Sega.

Source: Lire L’Article Complet