Simple, écolo et poétique : le design mexicain gagne du terrain

Éditeurs spécialisés, expositions, nouvelles marques : le design mexicain, encore trop méconnu, gagne du terrain.

Une ouverture de boutique est un bon indicateur de tendances. Ainsi, l’inauguration à Paris du showroom Luteca confirme l’intérêt croissant pour le design mexicain, spécialité de cette maison. «Mais ce n’est pas une tendance, tempère Sébastien Réant, cofondateur de Luteca avec sa compagne, Amanda. Le design mexicain est un mouvement qui, à l’inverse du design brésilien, n’a pas ou a peu été exporté. Or, il est d’une richesse formidable.» Luteca édite notamment la banquette Dorcia, de Jorge Arturo Ibarra, inspirée d’une porte de l’architecte mexicain Luis Barragán, qui a récemment fait l’objet d’une exposition à la Galerie Downtown, à Paris. «En travaillant sur les meubles de Prouvé, de Perriand, de Le Corbusier, je me suis rendu compte qu’ils connaissaient des gens comme Barragán, explique François Laffanour, qui dirige la galerie. Ils font partie d’une même famille en quête de simplicité et de poésie. Sans oublier leur volonté écologique.»

Enfilade de Luis Barragán, récemment exposé à la Galerie Downtown à Paris.

Façon céramique, mais en résine et pigments naturels, assiettes Huasca, Atlawa.

L’architecture de Luis Barragán a inspiré Jorge Arturo Ibarra, directeur artistique de Luteca, pour son canapé Dorcia.

Série Mezcalienne, de Constance Guisset, en terre noire d’Oaxaca, pour Maison Marcoux Mexico.

Bois récupérés, matériaux locaux et savoir-faire traditionnels sont au cœur de ce design moderniste. Sylvain Marcoux, fondateur de Maison Marcoux Mexico, qui met en relation artisans mexicains et designers internationaux, est persuadé que ce patrimoine manuel est l’atout de la création mexicaine. «Américanisé, le Mexique a souffert d’un complexe quant à son artisanat. Cela a freiné l’inventivité, en l’ancrant dans le folklore. Pourtant, Luis Barragán en a été un promoteur important avec, notamment, son sens inouï de la couleur. Aujourd’hui, ça bouge avec des talents comme Justino López, à l’origine de la marque Atlawa, qui propose de la vaisselle réalisée à la main au Mexique en résine, matériau inattendu dans ce pays.» Certaines pièces sont déjà distribuées à La Maison Marseillaise, à Marseille. La percée mexicaine se confirme.

Luteca, 7, rue de la Banque, 75002 Paris.

Source: Lire L’Article Complet