Sur Netflix, Michelle Obama veut faire manger des légumes frais aux enfants

  • Ce mardi, Netflix a mis en ligne une nouvelle émission culinaire intitulée « Gaufrette et Mochi ».
  • Destiné aux enfants, il s’agit d’un programme éducatif lancé par Michelle Obama autour de la nourriture et de la cuisine.

Si on vous dit « Michelle Obama », « gaufrette qui parle » et « caddie magique », vous nous répondez « Kamoulox » ? Il s’agit en fait de Gaufrette et Mochi (« Waffle and Mochi » en anglais), une nouvelle émission disponible depuis ce mardi sur
Netflix, produite et en partie présentée par l’ancienne Première dame des Etats-Unis. Le concept ?

Un programme éducatif pour les enfants (mais rien ne vous empêche d’y jeter un œil aussi), autour de la nourriture et de la cuisine. Epaulée par deux adorables petites marionnettes, Michelle Obama tente de rendre les pommes de terre ou les tomates « cool », et surtout d’apprendre aux adultes de demain à bien s’alimenter. Et voici comment elle s’y prend.

Un univers barré

« Ecoutez vos légumes et mangez vos parents ». Dès le générique, le ton est donné, avec l’humour et l’absurde comme fil conducteur des dix épisodes autour de l’eau, du riz ou encore de la tomate. Le premier débute dans un congélateur, où vivent deux créatures très attachantes : Gaufrette (mi gaufre mi yeti avec de mignonnes petites boots rouges), et Mochi (un petit dessert japonais à base de pâte de riz). Bloquées dans « un monde où les glaces ne fondent jamais, où les rêves aussi, sont engourdis par le froid », les deux marionnettes aimeraient devenir « de grands cuisiniers ». Mais pas facile de mijoter de bons petits plats avec des glaçons… Leur destin bascule lorsque débarque la camionnette d’une épicerie, celle de « Madame O », où se trouve de la « vraie nourriture fraîche ». Un endroit merveilleux où vont s’aventurer nos deux petits amis.

Embauchés dans l’épicerie (à titre bénévole visiblement), Gaufrette et Mochi partent à la découverte des pouvoirs merveilleux des fruits et des légumes, et parcourent le monde à bord d’un « magic-caddie ». Ils apprennent à fabriquer le miso avec une famille japonaise, ou tentent de faire pousser une pomme de terre sur Mars. Des aventures entrecoupées de séquences un peu perchées, comme lorsqu’une tomate Sia (reconnaissable à sa chevelure bicolore), chante avec passion « je suis un fruit, ne me juge pas trop vite ». Ou quand Tan France, styliste de l’émission Queer Eye (sur Netflix également), se lance dans le relooking d’une patate. Pas sûr que les plus petits perçoivent les nombreuses références culturelles, mais ça a au moins le mérite de multiplier les formats et de donner un rythme d’enfer à tous les épisodes. De quoi largement retenir l’attention des enfants (et des plus grands d’ailleurs).

Une bonne dose de pédagogie

Derrière cet univers loufoque, se cache bien entendu une visée éducative. Si Gaufrette a l’air de planer sous acide en goûtant une tomate cerise, la marionette découvre surtout que ce fruit compte près de 10.000 variétés, et apprend à le cuisiner en s’amusant. Pour cela, les deux petits amis partent à la rencontre de cultivateurs, de cuisiniers et de cheffes un peu partout dans le monde, qui leur révèlent l’histoire des aliments et leurs secrets de cuisine. Ils découvrent également le rôle des papilles et apprennent à distinguer les saveurs, allant même jusqu’à aborder celle de « l’umami », terme japonais pour parler de la subtile 5e saveur. Mais ce n’est pas tout.

Chaque leçon culinaire renferme aussi une leçon plus large sur la vie. Avec le sel par exemple. Pas de panique, on ne plonge pas Gaufrette et Mochi face aux risques de maladies cardiovasculaires ou d’hypertension artérielle, mais on leur explique la nécessité de la modération, dans une assiette et au quotidien.

Et c’est d’ailleurs le rôle de Michelle Obama, que l’on découvre dans de courtes séquences au sein des épisodes. Propriétaire de l’épicerie, « Madame O » y cultive un potager sur le toit, où elle distille ses bons conseils aux apprentis cuisiniers. Si elle sort un peu de son rôle d’ancienne Première dame, impossible de ne pas y voir le prolongement de ses combats politiques, notamment de sa lutte contre l’obésité infantile. Ici elle s’attaque avec pédagogie aux produits surgelés et à la malbouffe, tout en distillant un grain de folie. Pari plutôt réussi pour Michelle Obama et Netflix. Gaufrette et Mochi devrait séduire grands et petits, et leur apprendre à bien manger tout en s’amusant.

Source: Lire L’Article Complet