Test Tony Hawk's Pro Skater 1 + 2 Remastered, un plaisir toujours intact après plus de 20 ans

Tony Hawk’s Pro Skater, c’est le genre de jeu auquel absolument tout le monde à joué sur PS1, et qui a participé à la renommée de la console à travers le monde. Les 2 premiers opus débarquent en remaster plus de 20 ans plus tard, et voici notre avis.

À une époque où sortir un jeu relève d’une prise de risque au vu des budgets requis (en dehors des jeux indés bien sûr), il est assez facile pour les studios et les éditeurs de jouer sur l’aspect nostalgie avec les remaster de licences et autres jeux ayant marqué le JV à leurs époques. Si certains ne vont pas bien loin dans le travail accompli, ce n’est clairement pas le cas du studio Vicarious Visions, qui semble se spécialiser là dedans avec ce remaster ainsi que celui de Crash Bandicoot qui était excellent.

DES RÉFLEXES QUI REVIENNENT INSTANTANÉMENT

Étant petit (le jeu est sorti, j’avais 7 ans à l’époque), j’adorais me balader à travers tout l’Entrepôt, le premier skatepark du jeu. Mon trick préféré ? Le Melon qu’on exécute en maintenant la commande gauche et la touche cercle. Pour l’avoir facilement fait des milliers de fois, le feeling est totalement ancré dans mes mains. Hé bien crois moi ou non, mais 20 ans plus tard avec ce remaster, la sensation est exactement identique qu’à l’époque.




Après des suites de jeux Tony Hawk’s franchement ratées, c’est dingue ce qu’a réussi à accomplir Vicarious Vision en nous ramenant 20 ans en arrière, en redonnant des sensations jamais oubliées, mais trop longtemps inexploitées, le tout avec des graphismes actuels.

UNE DIFFICULTÉ ÉLEVÉE, MAIS JUSTE

Attention, contrairement aux autres jeux de skate qui tiennent plus de la simulation, Tony Hawk’s est lui complètement orienté arcade. On est là pour s’amuser ou quoi ? Preuve en est, des options de gameplay qu’il est possible d’activer ou retirer à volonté, comme celle du spécial permanent, ou l’impossibilité de chuter. Même avec ses options, ils ne sera pas facile de réaliser les nombreux objectifs du mode “histoire” du jeu.

En effet, il faudra apprendre à enchainer les tricks sans interrompre un combo afin de réaliser les scores nécessaires pour la complétion desdits objectifs. Un challenge difficile, mais très justement dosé.

UN REMASTER VISUELLEMENT PLAISANT

L’intérêt du jeu ici n’est pas d’en mettre plein les mirettes ni de faire dans le photoréalisme. Le titre reste réaliste sur les capacités des consoles actuelles et les exploités très correctement avec 60 FPS constants et une direction artistique correspondant bien à la licence. Tony Hawk’s Pro Skater 1 + 2 Remastered dispose quand même du HDR pour ceux qui auraient une TV/un moniteur compatible. Rien à dire là-dessus, le titre propose des environnements convaincants, et quand on voit la tronche des jeux PS1 maintenant, on ne peut que se réjouir de replonger dans l’aventure sans avoir les yeux qui saignent.



LES NOUVEAUTÉS

Si on veut une aventure un peu plus personnelle, il est possible de créer son propre skater. Si les options de personnalisation vis-à-vis des planches ainsi que des vêtements sont absolument énormes, on aurait aimé plus de possibilités avec le visage et la morphologie. Par contre, l’énorme nouveauté qui vaut vraiment le détour, c’est l’éditeur de parc qui rend disponibles en ligne les skateparks créés par les joueurs.



ÇA ROULE !

Enfin bref, tout roule comme sur des roulettes avec ce Tony Hawk’s Pro Skater 1 + 2 Remaster ! Vicarious Visions nous offre encore une fois un remaster digne de ce titre. Un gameplay identique qui nous offre un feeling identique aux premiers opus qui étaient excellents, avec des graphismes renouvelés, et des nouveautés appréciables.

Source: Lire L’Article Complet