Tests antigéniques à l’école : des dépistages dans les lycées d’Ile-de-France

1,2 million de tests rapides vont être délivrés aux établissements scolaires, a annoncé le gouvernement. Ce 23 novembre, des opérations pilotes de dépistage vont être menées dans des lycées de Paris, de Versailles et de Créteil. Ce qu’il faut savoir.

  • 1,2 millions de tests antigéniques
  • Tests antigéniques lycées
  • Tests antigéniques à l’école : pour qui ?

1,2 million de tests antigéniques dans les écoles

[Mise à jour du 20 novembre à 19h15]. Ce 12 novembre, Jean-Michel Blanquer a confirmé que des dépistages seraient mis à disposition des établissements scolaires. ‘Il y aura plus de dépistages des personnels travaillant dans les écoles et les établissements scolaires. Une instruction interministérielle envoyée à toutes académies et agences régionales de santé rappelle que les personnels sont prioritaires pour l’accès aux tests PCR. Elle permet aussi le déploiement de près d’1,2 million de tests antigéniques qui seront mis à disposition des établissements scolaires (…) Certaines zones plus exposées au virus seront prioritaires“, a indiqué le ministre de l’Education nationale. Une initiative qui permettrait de mieux maîtriser le nombre de cas positifs. En effet, ce 19 novembre, sur 12 millions d’élèves, 1 831 ont été déclarés positifs en 24 heures ainsi que 259 membres du personnel. Des chiffres “maîtrisés” selon Jean-Michel Blanquer mais qui pourraient bien l’être davantage grâce à l’arrivée de ces tests. Car contrairement au test PCR classique (par prélèvement sanguin) qui peut demander plusieurs jours avant de pouvoir délivrer un résultat, le test antigénique indique en une demi-heure à peine si la personne est positif ou négatif au Covid-19. Le test antigénique, déjà disponible en pharmacie, est réalisé via un prélèvement nasopharyngé

Des opérations pilotes dans les lycées d’Ile-de-France

Ce 20 novembre, les recteurs de Paris, de Créteil et de Versailles et le directeur général de l’ARS Île-de-France ont annoncé le lancement d’opérations pilotes de dépistage dans des lycées franciliens, à destination des personnels et des élèves volontaires. Ces opérations pilotes débuteront ce 23 novembre et se dérouleront sur plusieurs semaines dans une trentaine de lycées de la région Île-de-France. Menées avec l’appui médical et opérationnel des équipes de l’AP-HP, elles permettront  d’identifier rapidement les personnes porteuses du virus et de rompre les chaînes de contamination, afin de mieux protéger les élèves, leurs familles et l’ensemble de la communauté éducative. 

Tests antigéniques à l’école : pour qui ? Les élèves dépistés ?

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Ces tests, à destination du personnel de l’Education, seront pratiqués en priorité dans les écoles, collèges et lycées “situés dans des zones où l’accès aux tests virologiques est tendu, et lorsque des cas de Covid-19 sont apparus dans l’établissement” précise le ministère de l’Education nationale.” Dans un premier temps”, seul le personnel, à savoir les professeurs, surveillants et personnels administratifs pourront y avoir accès. Du moins pour l’instant, car étendre la pratique de ces tests aux élèves pourrait permettre d’identifier des jeunes positifs au Covid-19 souvent asymptomatiques leur évitant ainsi de diffuser le virus sans s’en rendre compte. Si tel était le cas, une autorisation parentale préalable sera nécessaire. “Ce serait en tout cas une bonne stratégie” selon Olivier Bouchaud, chef de service à l’Hôpital Avicenne de Bobigny qui s’est exprimé à France Inter car le test antigénique apporte “une réponse quasi immédiate, ce qui permet de mettre en place tout de suite les mesures appropriées.” Le ministère rappelle par ailleurs que les tests antigéniques à l’école seront effectués au sein des établissements scolaires, par des infirmières scolaires volontaires, des étudiants en santé, ou encore des associations de protection civile. 

Source: Lire L’Article Complet