Tuto pour fabriquer un cadre d’habillage Montessori

Faire et défaire son manteau, fermer sa veste, remonter sa fermeture éclair… Tous ces petits gestes d’automne qui reviennent si vite à la fin des beaux jours et qui sont source souvent de tension entre parents pressés et enfants qui veulent à tout prix faire par eux-mêmes. Pas de panique, voici un tuto «kids friendly» pour accompagner vos petits vers l’autonomie tout en douceur et sans crise de nerfs: les cadres d’habillement d’inspiration Montessori ! C’est un tutoriel que l’on aime beaucoup aussi car s’il aide les petits à progresser, il permet aussi aux mamans et aux papas qui le réalisent de réviser leurs bases en couture: pression, fermeture éclair, boutonnières…

Cadre d’habillage Montessori : un jeu d’éveil pour apprendre à s’habiller

Un cadre d’habillage Montessori permet à l’enfant de s’exercer en toute autonomie à s’habiller et se déshabiller. Un jeu d’éveil qui développe la motricité fine, coordination et capacité de concentration. Ouvrir et fermer son pantalon, un pull, son sac, mettre ses chaussures…autant d’actions qui ne sont pas évidentes pour l’enfant et qui demandent de l’entrainement. En effet pour y réussir à le faire tout seul, il a besoin de s’exercer, se tromper, recommencer…Et c’est pourquoi les cadres d’habillage Montessori sont très utiles ! Un jeu d’apprentissage pour les enfants à partir de 3 ans. 

Commencez par vous assurer que vos planches de bois sont bien lisses en ponçant toutes les arrêtes et en arasant les angles pour que les enfants puissent les manipuler en toute sécurité. Cette étape vaut tout particulièrement si vous découpez vous-même vos planches à la scie sauteuse dans du contreplaqué par exemple.

Mesurez la hauteur de vos planches et enlevez 2 cm à cette mesure. Vous obtenez X centimètres. Pliez vos coupons en deux, endroit contre endroit et faites à la machine une piqure droite parallèle à X centimètres de la pliure. Coupez l’excédent de tissu puis repassez le tube ainsi obtenu de façon à placer la couture au centre de la planchette.

Cousez une des extrémités du tube. Retournez le coupon à l’endroit. Repoussez bien les angles avec la pointe d’une paire de ciseaux pour avoir une jolie forme nette puis repassez. Procédez ainsi pour chacun des coupons.

Entourez chaque planchette d’un coupon de tissu et mesurez à quel endroit vous devez faire la couture du dernier côté. Pensez que pour pouvoir faire des boutonnières ou poser les pressions, les pans de tissu doivent se chevaucher, tandis que pour le coupon qui portera les œillets il est plus esthétique de laisser un petit espace d’environ 1 cm entre les deux pans. Pour la fermeture éclair laissez environ un demi-centimètre d’écart entre les deux côtés.

Avec votre fer à repasser rentrez les extrémités du tissu et marquez bien les plis avant de coudre à la machine pour fermer les tubes à 2 mm du bord. Choisissez si possible un fil ton sur ton pour que cette couture soit la plus discrète possible.

Commencez par fixer la fermeture éclair fermée sur un des pans de tissu avec des épingles, puis piquez avec le pied de machine adapté tout le long du zip. Ouvrez à moitié la fermeture éclair puis piquez de l’autre côté. Si votre fermeture éclair est trop longue vous pouvez retourner et coudre à la main les extrémités. Pensez à faire quelques points en travers du zip si vous le coupez pour l’ajuster à la hauteur de votre coupon pour que la glissière ne s’en aille pas en ouvrant.

Vous pouvez aussi faire un autre cadre d’habillage avec une fermeture éclair qui s’ouvre complètement pour permettre aux enfants de s’entraîner à mettre des blousons par exemple.

Mesurez la hauteur de votre coupon et tracez des repères au feutre effaçable à la chaleur pour répartir régulièrement vos pressions. J’ai décidé d’en poser 4. J’ai choisi de grosses pressions à coudre, faciles à manipuler pour des petites mains. Mais vous pouvez aussi choisir des pressions à griffes et les poser avec la pince Prym. Suivez les instructions du fabricant pour choisir les embouts adaptés.

Mesurez la hauteur de votre coupon et tracez des repères pour répartir régulièrement vos boutons et boutonnières. Installez le pied spécial pour boutonnière automatique sur votre machine et calez dedans le bouton que vous avez choisi. Suivez ensuite les instructions propres à votre modèle de machine à coudre. Je vous conseille de faire toujours un test de boutonnière sur une chute de tissu avant de commencer. Ouvrez délicatement chaque boutonnière avec un découd vite. Mon astuce consiste à placer une épingle en travers de chaque extrémité de la boutonnière pour éviter de découper trop loin en ouvrant.

Cousez ensuite les boutons sur l’autre pan de tissu en choisissant des fils qui contrastent bien. Assurez-vous que vos coutures sont solides pour garantir la sécurité de manipulation.

Pour réaliser le dernier cadre Montessori, mesurez encore la hauteur de votre coupon et tracez des repères pour répartir régulièrement vos œillets à 1 cm du bord de chaque pan de votre coupon. Commencez par percer votre tissu avec la pince Prym équipée des embouts pour percer, puis fixez ferment chaque œillet toujours avec la pince avec les embouts à œillets.

Glissez un ou deux cordons de suédine dans les œillets en suivant le principe d’un laçage de chaussure croisé. Nouez l’extrémité et coupez l’excédent.

Il ne vous reste plus qu’à fixer les coupons sur chacune des planchettes. Pensez à bien fermer les différentes fermetures et à les centrer avant de placer vos clous dans l’épaisseur du bois.

Là encore soyez vigilants à la solidité de l’ensemble ainsi obtenu. Les clous doivent être parfaitement enfoncés et aucun ne doit dépasser.

Et voilà, il ne vous reste plus qu’à passer le test des petites mains pour voir si vos choix de couleurs et de fermetures titillent l’envie de vos bambins. A vous de les accompagner et d’encourager les progrès qu’ils ne manqueront pas de faire.

Au fur et à mesure que vos enfants grandissent et apprivoisent leur motricité fine, vous pouvez créer d’autres planchettes avec ces boutons plus petits, des scratch ou tout autre type de fermeture plus difficile à maîtriser?! Plus personne n’aura d’excuse pour rentrer de l’école le manteau grand ouvert?!

Source: Lire L’Article Complet