Ulcère de jambe : comment le reconnaître et le soigner ?

L’ulcère de jambe est généralement provoqué par un problème circulatoire. Quels sont les symptômes ? Comment est-il traité ? Le point.

Restez informée

Ulcère de jambe : de quoi s’agit-il exactement ?

En langage médical, un ulcère de jambe se définit comme une ” perte de substance ” explique le Dr. Christine Jurus, médecin vasculaire. En clair, il y a une perte de tissu au niveau de la jambe : ” un ulcère est une plaie chronique qui ne guérit pas sans traitement efficace ” précise le médecin.

L’ulcère de jambe peut être petit (quelques millimètres de diamètre) ou plus large, jusqu’à parfois faire le tour de la jambe. Il peut être localisé sur le tibia, sur le dessus du pied, au niveau de la cheville, au niveau des orteils…

Ulcère de jambe : quelles sont les causes principales ? Dans environ 90 % des cas, l’ulcère de jambe résulte d’une cause vasculaire (ou circulatoire). On distingue ainsi schématiquement deux types d’ulcères de jambe :

  • L’ulcère de jambe veineux. Il survient lorsque la pression exercée par le sang sur les parois des veines est trop importante, explique le Dr. Christine Jurus. Résultat : les capillaires (les plus petits vaisseaux sanguins) sont asphyxiés, la peau est étouffée et finit par mourir, ce qui provoque l’ulcère. ” En cas d’ulcère de jambe veineux, la lésion s’observe plutôt au-dessus de la cheville.
  • L’ulcère de jambe artériel. Celui-ci se développe lorsque l’artère est rétrécie ou bouchée : il n’y a pas assez de sang qui circule dans l’artère, donc la peau est progressivement asphyxiée par manque d’oxygène ” développe la spécialiste. L’ulcère de jambe artériel concerne plutôt les patients diabétiques, tabagiques, souffrant d’un cholestérol élevé, d’hypertension artérielle (HTA) ou encore de surpoids. Il peut apparaître sur le tibia, sur le dessus du pied ou encore au niveau des orteils.

À savoir. L’ulcère de jambe survient plutôt dans un contexte de maladie circulatoire non-traitée (ou insuffisamment traitée) : des varices, une phlébite, une artérite…

Ulcère de jambe : quels sont les symptômes ?

On l’a dit : l’ulcère de jambe peut être plus ou moins étendu, au niveau du tibia, de la cheville, du dessus du pied ou encore des orteils. Concrètement, on observe une plaie ouverte qui ne cicatrise pas avec le temps, plus ou moins large, plus ou moins profonde.

Ulcère de jambe : est-ce douloureux ? L’ulcère de jambe artériel est effectivement douloureux ; l’ulcère de jambe veineux l’est, lui, un peu moins.

Ulcère de jambe : est-ce grave ? Oui, l’ulcère de jambe peut être grave. “ S’il s’agit d’un ulcère de jambe artériel, il peut être révélateur d’une atteinte vasculaire diffuse, qui menace potentiellement le cœur et le cerveau du patient ” développe le Dr. Christine Jurus. Il existe également un risque d’infection bactérienne locale ou générale (on parle alors de septicémie) si la plaie n’est pas traitée.

Ulcère de jambe : comment est-il diagnostiqué et quels sont les traitements ?

Diagnostic. Le diagnostic de l’ulcère de jambe est d’abord clinique. Ensuite, le médecin vasculaire réalisera un examen vasculaire, c’est-à-dire un bilan de la circulation veineuse et artérielle, notamment pour rechercher la présence de varices et/ou d’une phlébite. ” Concrètement, il s’agit d’une écho doppler ” précise le Dr. Christine Jurus.

Traitements. La prise en charge de l’ulcère de jambe repose principalement sur le traitement de sa cause. ” S’il y a des varices, on va traiter les varices ; s’il y a une artère bouchée, on orientera le patient vers un chirurgien vasculaire pour le geste adapté, visant à rétablir la circulation artérielle ” explique le médecin vasculaire.

En cas d’ulcère de jambe veineux, une compression sera mise en place : concrètement, il s’agit de bandages qui recouvrent toute la jambe (du pied jusqu’au genou), destinés à diminuer la pression sanguine au niveau des tissus. Ces bandages sont à garder de jour comme de nuit.

Le traitement de la plaie nécessite des soins locaux : ce sont des pansements spécifiques adaptés au stade de cicatrisation de la lésion. Le temps de cicatrisation dépend évidemment de la taille et de la profondeur de l’ulcère : il est d’au moins 4 à 8 semaines.

À savoir. Le traitement d’un ulcère de jambe nécessite un apport alimentaire suffisant en protéines puisque les protéines sont à la base du processus de cicatrisation. Or, les personnes âgées ont tendance à ne pas consommer suffisamment de protéines au quotidien ” ajoute le Dr. Christine Jurus.

Merci au Dr. Christine Jurus, médecin vasculaire spécialisée plaies et cicatrisation, au Médipôle Hôpital Privé à Villeurbanne (Ramsay Santé).

Source: Lire L’Article Complet