Un homme sur 3 cache qu'il épile cette partie du corps à sa partenaire

40% des hommes (et 75% des femmes) ont déjà été gênés car ils n’étaient pas épilés comme ils le désiraient. Pourtant, un tiers des Français dissimulent à leur partenaire qu’ils ôtent les poils d’une zone intime de leur corps. Découvrez les chiffres étonnants d’une étude récemment réalisée par Gillette (1).

Entre les Français et leurs poils, ce n’est pas la grande histoire d’amour. Après un court moment de répit pendant le premier confinement, durant lequel un quart des hommes et près de 4 femmes sur 10 les ôtaient moins, l’épilation reprenait du service dès son abandon. Une habitude pourtant jugée rasoir par un tiers des femmes, qui n’y consentent que sous le joug de la pression sociale, notamment les plus jeunes. Et les dames, qui sont tout de même 11% à ne pas considérer leurs poils comme naturels, ne sont malheureusement pas les seules à nourrir des complexes à cause de leur pilosité. Une étude réalisée par Gillette auprès de 2 000 Français révèle que les hommes, eux aussi, ont parfois honte de n’être pas épilés à leur goût… ou, au contraire, de se délester de leurs poils à certains endroits de leur corps.

29% des hommes cachent à leur partenaire qu’ils épilent leurs fesses

Près d’un homme sur 3 (29%) cache à sa partenaire qu’il s’épile les fesses. Les jambes arrivent en deuxième position (25%) et la région pubienne clôt le podium (20%). Côté féminin, ce sont l’épilation du dos (44%), de la tête (33%) et du torse (27%) qui sont les plus dissimulées à l’autre.

Les femmes et les hommes, tout aussi gênés par leur pubis non épilé

A l’inverse, les hommes sont également gênés lorsque certaines parties du visage et de leur corps n’ont pas fait l’objet d’une épilation idéale. En tête, celle de la barbe : 47% des messieurs sont embarrassées lorsque leur minois n’est pas entretenu comme ils le désireraient. Ce sont ensuite la région pubienne (26%) et les aisselles (21%) qui les complexent le plus lorsque ces zones ne sont pas épilées à leur goût. Côté féminin, ce sont les aisselles et les jambes (63%) qui posent le plus problème à ce niveau. A la troisième place, le pubis, dont la mauvaise épilation – selon elles !- gêne les dames dans l’exacte même proportion que les hommes (29%).

Sondage Zavanta/Gillette France, juillet 2020.

Sondage OpinionWay pour BIC, avril 2020.

Sondage OpinionWay pour BIC, juin 2020.

Etude Harris Interactive, janvier 2020.

Source: Lire L’Article Complet