Un spray nasal développé par P&B, capable d’éliminer 99% du virus, bientôt commercialisé

Et si un spray nasal permettait d’éliminer la Covid-19 présent dans l’organisme ? C’est ce qu’espère le laboratoire Pharma and Beauty. En effet, le groupe français P&B travaille depuis près d’un an sur un spray capable de guérir les personnes infectées par la Covid-19.

Ce spray nasal à base d’eau ionisée permettrait, selon les scientifiques d’éviter la transmission du virus à plus de 90%. “Il permet d’éviter la dissémination virale, de déloger par action mécanique les agents infectieux dans les fosses nasales et faciliter leur évacuation, et de réduire localement la charge virale”, précise le groupe Pharma & Beauty sur sa page Linkedin.

  • Covid-19: en Italie, Matteo Salvini s’oppose au maintien de la fermeture des stations de ski

    Le Figaro

  • Covid-19: face au variant anglais, le maire de Dunkerque dénonce des mesures déconnectées

    Le Figaro

  • Scènes dramatiques du séisme de magnitude 7,3 qui a secoué le Japon

    KameraOne

  • Le funambule Nik Wallenda traverse le parc Legoland en Floride

    KameraOne

  • Zones sans contrôle d’identité: «Ce qui est en cause c’est le pourquoi d’un contrôle», souligne Éric Dupond-Moretti

    Le Figaro

  • Cette chatte a accouché dans un endroit insolite

    KameraOne

  • Un puissant séisme de magnitude 7 secoue le Japon

    Le Figaro

  • Le projet de loi 4D «va être transmis au Conseil d'État», annonce Jean Castex

    Le Figaro

  • Nouvelle manifestation des pro-démocratie à Bangkok

    AFP

  • Madagascar à pied: la famille Poussin raconte son périple

    Le Figaro


  • Covid-19: en Italie, Matteo Salvini s’oppose au maintien de la fermeture des stations de ski
    En Italie, le chef de file de la Ligue, le parti d’extrême droite, Matteo Salvini, critique la décision du gouvernement de maintenir fermées les stations de ski en raison de la propagation du variant britannique. Le ministre italien de la Santé, Roberto Speranza, a signé la prolongation de la fermeture de ces stations de ski jusqu'au 5 mars. Cette décision intervient alors que le variant britannique représente désormais 17,8% des nouveaux cas en Italie.


    Le Figaro


  • Covid-19: face au variant anglais, le maire de Dunkerque dénonce des mesures déconnectées
    Le maire (DVG) de Dunkerque Patrice Vergriete dénonce des mesures «qui n’ont rien à voir avec la réalité de ce territoire». «Hier, on apprenait que le port du masque était obligatoire sur l’ensemble de l’agglomération. Ce matin, on a un nouvel arrêté qui dit que non, le masque n’est pas obligatoire partout. Je n’en ai même pas bien compris les contours» déplore-t-il. Le maire de la commune alerte également sur la situation de l'hôpital de Dunkerque, qu'il décrit comme «saturé».


    Le Figaro


  • Scènes dramatiques du séisme de magnitude 7,3 qui a secoué le Japon
    Le tremblement de terre de magnitude 7,3, qui a frappé les préfectures de Fukushima et Miyagi samedi soir, était une réplique du séisme dévastateur de magnitude 9, qui avait secoué le Japon il y a près de dix ans. Jusqu'à présent, aucun décès n'a été signalé.


    KameraOne

VIDÉO SUIVANTE

Un spray qui a fait ses preuves

L’eau purifiée est utilisée au Japon afin de guérir les patients atteints de brûlures ou d’autres maladies cutanées. En France, les premiers tests ont d’ores et déjà été effectués par un laboratoire et ils ont été validés par l’IHU de Marseille et le Professeur Bernard La Scola.

Au total, trois études différentes ont été validées par les laboratoires. Deux pulvérisations dans chaque narine, quatre à six fois par jour, seraient efficaces pour empêcher la propagation du Covid-19. Le spray aurait plusieurs bienfaits selon les scientifiques.

Un spray préventif

Il aurait des vertus anti-virales, anti-pollution, purifiantes, mais aussi nettoyantes. Ce spray se veut être un geste barrière supplémentaire et il doit être utilisé lorsqu’une personne fréquente un lieu public rempli de monde.

Le mode d’emploi d’utilisation de ce spray est très simple. Il suffit de pulvériser le spray dans ses narines, puis se moucher abondamment pour se débarrasser du mucus infecté. Attention à bien respecter les gestes barrières en parallèle (port du masque, gel hydroalcoolique…)

En ce qui concerne le prix, ce spray commercialisé à compter du mois de mars, sera vendu 14,90 euros les 30 ml.

Source: Lire L’Article Complet