Vaccin Covid-19 : pourquoi une majorité de centres de vaccination ne proposent que du Moderna ?

Depuis l’élargissement de la troisième dose de vaccin contre le Covid-19 à toutes les personnes de plus de 18 ans, les centres de vaccination rouvrent petit à petit. Mais la plupart d’entre eux ne semblent proposer que du Moderna. On vous explique pourquoi.

Restez informée

La campagne de rappel du vaccin contre le Covid-19 est désormais ouverte à tous les adultes. Pourtant, il est parfois difficile d’obtenir un rendez-vous et de surcroît de bénéficier du vaccin Pfizer. En effet, une majorité de centres de vaccination ne se dotent plus que du Moderna. Alors, comment expliquer une telle différence d’approvisionnement ?

L’Agence Régionale de Santé (ARS) avait lancé l’alerte début décembre : « Les prochaines allocations en Pfizer sont modestes« . Dans une note envoyée aux professionnels de santé et aux centres de vaccination de certaines régions, rapportée par Le Parisien, l’instance ajoute que « cette diminution des dotations en Pfizer va être compensée par une livraison importante […] de Moderna« . Certains centres de vaccination régionaux pourraient donc être principalement dotés du vaccin Spikevax (ou Moderna) en raison d’un manque de doses de Pfizer, qui ne permettrait pas d’assurer l’administration de l’intégralité des rappels de vaccins.

La France dispose de plus de doses du vaccin Moderna

Dans une note publiée le 9 novembre dernier, la Direction Générale de la Santé (DGS) recommande également de « commander prioritairement » le vaccin Moderna en raison de la contenance des flacons : un flacon permet en effet d’administrer dix doses de vaccin, contre cinq pour Comirnaty, ou Pfizer. Les centres de vaccination, qui reçoivent plus de vingt patients par demi-journée, sont donc invités à privilégier le vaccin Moderna.

Mais ce n’est pas la seule raison : la DGS indique également que la France ne dispose pas du même nombre de doses pour les deux vaccins. Moderna est donc majoritaire dans les centres de vaccination puisque le pays est en capacité d’injecter 20 millions de doses de ce vaccin, contre 5 millions pour le Pfizer/BioNTech. Olivier Véran a cependant tenu à rassurer les Français : « Nous avons suffisamment de vaccins à ARN messager pour vacciner tout le monde » a affirmé le ministre de la Santé, au micro de Franceinfo.

Chaque jour, 600 à 700.000 créneaux sont ouverts pour vous faire vacciner dans + de 1.200 centres, chez votre pharmacien, votre médecin. Nous avons des stocks de vaccins ARNm efficaces (Moderna et Pfizer) pour tenir l’objectif d’une population protégée d’ici au 15 janvier. pic.twitter.com/1euoCbraic

Le vaccin Moderna est déconseillé aux moins de 30 ans

Olivier Véran a également insisté sur la nécessité de ne pas faire de distinctions entre les deux vaccins : la troisième dose peut être faite « avec du Moderna comme du Pfizer » a-t-il assuré. Les deux vaccins reposent en effet sur la même technologie : l’ARN messager.

Pourtant, la Haute Autorité de Santé (HAS) a récemment déconseillé l’injection de la dose de rappel avec Moderna pour les personnes de moins de 30 ans : le vaccin pourrait en effet être associé à des cas de myocardite, une inflammation du muscle cardiaque. Pfizer peut donc être administré à l’ensemble des patients, contrairement à son homologue Moderna. Le gouvernement s’est cependant montré rassurant, affirmant qu’il n’y aura pas de pénurie de vaccins et que le pays n’était « pas dépendant de livraisons à venir« . De plus, Olivier Véran a affirmé sur Franceinfo que 1.200 centres de vaccination étaient actuellement accessibles et que des centaines d’ouvertures supplémentaires étaient prévues.

Source: Lire L’Article Complet