La Baguette de Fendi, histoire d’un sac culte

À toutes celles qui aiment remplir leur sac à main de tout un tas de choses inutiles, il va falloir vous contenir si vous voulez arborer le Baguette à votre épaule.

Ses quelques 26 x 14 cm ne pourront contenir que votre porte-monnaie et deux ou trois produits de maquillage. C’est tout. Mais c’est à ce prix que vous pourrez profiter de ce petit sac devenu tellement grand qu’il en a conquis la planète entière.  

New York, Paris, Sao Paulo, Tokyo… Aucune capitale de la mode n’a résisté à son charme. Ni les plus grandes stars. De Sarah Jessica Parker à Catherine Zeta Jones en passant Rihanna, elles y succombent toutes.

La Baguette de Fendi : une histoire qui dure 

Créé en 1997 par Silvia Venturini Fendi, le Baguette de Fendi n’a pas pris une seule ride, mais, au contraire, semble particulièrement bien s’épanouir puisque le modèle originel se décline aujourd’hui en pas moins de 1 000 versions.

En tout, on s’approche du million d’exemplaires vendus depuis sa création. Autant dire que sa créatrice a eu du nez… ou tout simplement du talent.

Il faut dire que créer un sac mini à porter sous le bras était une idée de génie. C’est d’ailleurs pour cette raison que le sac porte le nom de « Baguette » qui attise, logiquement, la curiosité des néophytes.

Il s’agit en fait d’un clin d’oeil au cliché du Français qui porte son pain sous le bras. Il ne manquerait plus que le béret pour parfaire le tableau.

En phase avec une époque en quête de minimalisme et de simplicité, ce Fendi est classé dans les annales de la mode comme étant le premier it-bag à trôner sur les red carpets du monde entier.

S’il a d’abord été lancé en tant que sac de soirée, sa réussite lui a permis de se décliner en sac de jour et en 3 tailles différentes : grand, medium et mini.

Fendi, une maison de mode italienne unique

Fendi… Il suffit de prononcer son nom pour déceler immédiatement l’accent chantant de l’Italie qui coule dans ses veines.

Fondée en 1925 par Edoardo et Adèle Fendi, la maison Fendi proposa, dès sa création, des sacs, mais surtout des articles en fourrure. Peu à peu, l’enseigne se forge une solide réputation au sein de sa ville natale, l’emblématique « Roma ».

Forts d’un succès qui ne se dément pas, les deux maroquiniers développent leur gamme, aidés de cinq filles Fendi qui viennent renforcer le dynamisme de la griffe.

En 1965, la maison bénéficie de la collaboration avec un certain Karl Lagerfeld qui fut d’ailleurs à l’origine du fameux logo du F et du F inversé. Une histoire d’amour qui a duré plus d’un demi-siècle avant le décès du designer le 19 février 2019.

Depuis, les collections femmes sont imaginées par Kim Jones, déjà le directeur artistique des collections Dior Homme tandis que les collections homme et accessoires de la maison continuent à être conçues par Silvia Venturini Fendi.

Source: Lire L’Article Complet