Le rose bonbon, la nouvelle obsession de Kate Middleton depuis l'interview choc

La duchesse de Cambridge a-t-elle un message à faire passer ? Depuis l’entretien donné par Meghan Markle et le prince Harry à Oprah Winfrey, Kate Middleton s’affiche dans cette couleur traditionnellement associée à la douceur.

Après la blouse rose à col lavalière de la marque Boden portée au lendemain de l’interview choc de Meghan Markle, Kate Middleton poursuit dans les tons sucrés. Ce jeudi 11 mars, la duchesse de Cambridge est apparue dans un long manteau rose bonbon signé Max&co à l’occasion de la visite d’une école dans l’est de Londres, en compagnie du prince William. Interpellé par le journaliste Richard Palmer, le duc de Cambridge a annoncé qu’il n’avait pas encore parlé à son frère Harry depuis son interview avec Oprah Winfrey, «mais le fera». Et a affirmé à un autre journaliste que la famille royale «n’était pas du tout raciste».

Kate Middleton en blouse Boden. (Royaume-Uni, le 8 mars 2021.)

“William est en colère et bouleversé”

Est-ce un hasard si Kate Middleton ne quitte plus le rose lumineux après l’interview de Meghan Markle ? Aucune allusion officielle aux accusations de la duchesse de Sussex n’a été faite depuis la diffusion de l’entretien. Celle-ci rapporte que Kate Middleton l’avait fait pleurer avant son mariage. Des propos qui viennent entailler l’image quasi parfaite de la future reine d’Angleterre et qui ont déplu à son époux. C’est ce que rapporte un témoin anonyme à Vanity Fair US, le mercredi 10 mars : «William est en colère et bouleversé, il aura longtemps de la rancœur envers Meghan pour avoir entraîné Catherine dans tout cela».

Alors d’aucuns décryptent le langage des vêtements. Face à une Meghan Markle, impressionnante de maîtrise en robe noire Valentino, Kate Middleton n’en finit plus de privilégier le rose doux et sucré, couleur traditionnellement associée à la douceur, la féminité, et même la candeur… L’historien Michel Pastoureau relate dans son Petit Livre des Couleurs, que le rose aurait acquis ces conotations au XVIIIe siècle, dans la vague romantique qui balaie l’Europe et l’associe à la tendresse, la féminité et la douceur donc.

Source: Lire L’Article Complet