Les Converse, l'arme politique de Kamala Harris ?

La candidate démocrate à la vice-présidence fait campagne Converse aux pieds, des baskets qu’elle collectionne depuis des années.

Les baskets de Kamala Harris sont-elles un langage ? Ont-elles été portées par simple préoccupation esthétique ou sont-elles aussi une arme politique ? Une chose est sûre, elles ont mis Twitter en émoi. Le week-end dernier, la colistière de Joe Biden, candidat démocrate à l’élection présidentielle, s’est déplacée dans le Wisconsin à l’occasion de son premier événement de campagne en solitaire. Dans une vidéo postée par la sénatrice, elle apparaît sortant de l’avion habillée d’un jean slim, d’une veste de tailleur et d’une paire de Chuck Taylor basses. Il n’a pas fallu plus de huit secondes pour que cette vidéo agite le réseau social rapporte le Washington Post. Très vite, le hashtag #ChuckTaylor a fait partie des plus recherchés et l’époux de la candidate, Doug Emhoff, a lui-même récolté près de 74.000 likes sur son post titrant «La Kamala Harris que je connais porte un jean et des Converse… et maintenant vous la connaissez aussi !».

Un détail qui montre que la démocrate parie sur de nouveaux codes, à l’instar de cette nouvelle génération de femmes politiques américaines prêtes à changer les références stylistiques du Parti démocrate. On pense à Alexandria Ocasio Cortez et ses tee-shirts militants ou à Ilhan Omar, la réfugiée somalienne musulmane devenue députée démocrate du Minnesota dont le turban a fait la une du New Yorker. Les Converse de Kamala Harris se glissent dans le droit fil de ce renouveau vestimentaire et pourrait bien être un instrument de communication à l’heure où la circulation rapide des images sur les réseaux sociaux représente un enjeu politique, au même titre qu’un congrès.

Toute une collection

Alors certes, entre Kamala Harris et les Chuck Taylor, c’est une vieille histoire. «J’ai toute une collection : des noires avec du cuir, des blanches, j’ai celles qui ne s’attachent pas, celles qui s’attachent, celles que je porte quand il fait chaud, celles que je porte quand il fait froid et celles à plateforme lorsque je porte un tailleur pantalon», a-t-elle confié à The Cut. Et ce n’est pas la première fois qu’elle en porte en campagne, la sénatrice les arborait déjà à la primaire démocrate en début d’année.

Mais à ce stade de la campagne présidentielle, chaque détail compte. Et les baskets de Kamala Harris pourraient bien transmettre un sentiment de jeunesse et d’énergie afin de rallier un électorat jeune. En témoigne le clin d’œil lancée par la démocrate sur sa vidéo postée sur Twitter : «Lacée et prête à gagner». Lancée en 1917, rendues célèbres par le basketteur Charles Taylor, utilisées par les militaires, les joueurs de basket et les skateurs dans les années 1990, les Converse ont accompagné l’histoire. Aujourd’hui, ces baskets sont rangés dans les indémodables et se réclament d’une nouvelle page dans l’histoire.

Source: Lire L’Article Complet