"Tax The Rich" : la démocrate Alexandria Ocasio-Cortez et son insolente robe à message au milieu des puissants de la mode

Avec une robe portant l’inscription “Taxez les riches”, l’élue démocrate n’a pas lésiné sur le message politique à l’occasion de sa toute première venue au gala du Met.

Ce lundi 13 janvier, l’ambiance est à la fête sur le parvis du Metropolitan Museum of Art de New York. Pour sa première participation au gala du Met, grand raout mondain qui rassemble tout ce que la mode compte de puissant, la députée démocrate Alexandria Ocasio-Cortez a choisi de porter une robe conçue par Aurora James, directrice artistique de Brother Vellies, portant le message «Taxez les riches». Ici, toute subtilité (qui aurait pu se manifester par une couleur symbolique comme l’a fait la députée Carolyn B. Maloney avec une robe rendant hommage aux droits des femmes aux Etats-Unis) a été totalement balayée. L’élue ayant préféré miser sur une revendication politique inscrite en rouge et en lettres majuscules sur le dos de sa robe. AOC a expliqué qu’il s’agissait d’un moyen d’alerter sur la justice et l’équité dans le système américain, et de conduire à l’ouverture d’un débat sur le sujet.

Jennifer Lopez en Ralph Lauren pour le MET Gala 2021. (New York, le 13 Septembre 2021.)

Rihanna et Asap Rocky en Balenciaga pour le MET Gala 2021. (New York, le 13 Septembre 2021.)

Iman en Harris Reed pour le MET Gala 2021. (New York, le 13 Septembre 2021.)

Billie Eilish en Oscar de la Renta pour le MET Gala 2021. (New York, le 13 Septembre 2021.)

Comme on peut s’y attendre, la robe a enflammé les réseaux sociaux. Si beaucoup ont salué le choix mode de la femme politique, ses détracteurs l’ont aussi accusée d’hypocrisie en raison de la nature coûteuse et luxueuse de l’événement – le ticket d’entrée est à 29.600 euros – et de faire la fête avec les élites qu’elle veut taxer (l’argent récolté permet de financer le département mode du musée). Pour certains, vouloir que les riches paient plus d’impôts n’est pas compatible avec l’idée de faire la fête avec eux.

Alors que d’autres y voient plutôt une fine manœuvre politique comme l’a tweeté Jason Stanley, professeur à Yale : «AOC est, en fait, en train de pousser une législation pour taxer les riches. C’est bien pour elle de rendre ça cool. C’est pour cela qu’elle va gagner».

Un tapis rouge politique

Reste qu’il fallait se démarquer. Alexandria Ocasio-Cortez n’était pas seule à transformer le red carpet en podium politique. Versha Sharma, rédactrice en chef de Teen Vogue, a aussi choisi son sac à main portant l’inscription «Protégez Roe. Mettez fin à l’obstruction parlementaire», en référence au rendu de la Cour suprême américaine qui a confirmé une loi texane stricte sur l’avortement. Sur le parvis du Met, on a aussi vu l’actrice Cara Delevingne porter un gilet pare-balles blanc sur lequel était inscrite la phrase «Peg the Patriarchy» («À bas le Patriarcat»), conçue par Maria Grazia Chiuri, directrice artistique de Dior. Autant d’occasions de rappeler que le Met Gala peut aussi être un manifeste politique.

Source: Lire L’Article Complet