« Au fil des voix » version groupes : la sélection musicale du « Monde Afrique » #42

Le festival parisien, qui se tient exceptionnellement en ligne à raison d’un concert par soir, nous fait voyager de la Réunion au Maroc.

Chaque mercredi, Le Monde Afrique vous présente trois nouveautés musicales issues ou inspirées du continent. Cette semaine, on continue de s’intéresser à la programmation du festival parisien « Au fil des voix », dont la quatorzième édition se tient exceptionnellement en ligne, Covid-19 oblige.

Depuis le 15 février, neuf concerts, captés en haute qualité par six caméras au 360 Paris Music Factory, ont déjà été diffusés chaque jour à partir de 19 heures. Alors que l’expérience dure encore jusqu’au dimanche 28 février, voici trois des groupes qui occuperont la scène jusqu’à la fin de l’événement. Pour assister à leur performance, rendez-vous sur la page YouTube du festival.

Trans Kabar, le 24 février

Dès ce mercredi soir, enceintes et écouteurs vibreront au rythme du « rock maloya » de Trans Kabar. Ce groupe, né en région parisienne en 2017 autour de Jean-Didier Hoareau (chant), revisite la musique traditionnelle de la Réunion à l’aide d’instruments peu coutumiers du genre : guitare électrique (Stéphane Hoareau), contrebasse (Théo Girard) et batterie (Ianik Tallet). Trans Kabar est l’auteur d’un album, Maligasé, paru en 2019, et d’un EP issu de la même session d’enregistrement, Maligasé Extended Play, sorti en 2020. Son deuxième album, déjà dans la boîte, est prévu à l’automne.

Pat Kalla & le Super Mojo, le 26 février

Makossa, afrobeat, cumbia, funk, soul, afrodisco… C’est entre tous ces genres que navigue le Super Mojo, un collectif lyonnais formé autour de Pat Kalla, chanteur français inspiré par ses racines camerounaises. Vendredi, les spectateurs pourront voir et entendre le groupe interpréter des morceaux issus de l’album Jongler (2018) ou de celui à venir, Hymne à la vie, dont la sortie est prévue début juin et dont le Super Mojo précise qu’il a été « fabriqué à partir d’éléments musicaux naturels récoltés en Afrique et en Amérique du Sud ». Un premier extrait, éponyme, est déjà disponible en ligne.

Aziz Sahmaoui & University of Gnawa, le 28 février

Enfin, dimanche, ce sont le poète et multi-instrumentiste Aziz Sahmaoui, cofondateur dans les années 1990 de l’Orchestre national de Barbès, et les cinq musiciens de University of Gnawa (Alune Wade, Adhil Mirghani, Amen Viana, Cheikh Diallo et Jon Grandcamp) qui clôtureront le festival. Après trois albums et des centaines de concerts à travers le monde, le groupe fête ses 10 ans d’explorations musicales à la frontière entre Maroc et Sahel, rock et chaabi, jazz et musique gnaouie. Un anniversaire couronné par la parution d’un best-of de quinze morceaux en décembre 2020.

Retrouvez tous les coups de cœur musicaux de la rédaction dans la playlist YouTube du Monde Afrique.

Source: Lire L’Article Complet