Découvrez les sept lauréats des Victoires du Jazz 2021 dans un très beau documentaire ce soir sur France 5

Le palmarès 2021 des Victoires du Jazz a été dévoilé le 5 octobre dernier au siège de la Sacem, à Paris, lors d’une soirée marquée par la projection d’un excellent documentaire réalisé par Damien Cabrespines et Magali Cesari. Le film, qui présente l’ensemble du palmarès des Victoires ainsi que quelques-uns des nommés, est diffusé ce vendredi 5 novembre à 23h05 sur France 5, et devrait être ensuite disponible durant plusieurs semaines sur la plateforme france.tv.

Des lauréats, des parcours et des confidences

Tourné sur deux jours en juin dernier au théâtre des Folies Bergère à Paris, le film des Victoires du Jazz permet avant tout de découvrir des lauréats habités par leur art. Au palmarès 2021, figurent le saxophoniste Pierrick Pédron (artiste instrumental), la chanteuse suédoise – parisienne d’adoption – Isabel Sörling (artiste vocale), la contrebassiste et chanteuse Sélène Saint-Aimé (révélation), le Belmondo Quintet (groupe de l’année), le clarinettiste et saxophoniste Michel Portal (album jazz de l’année avec MP85), le groupe de voix et percussions San Salvador (album musiques du monde avec La Grande Folie), sans oublier le pianiste Alain Jean-Marie, distingué par une Victoire d’honneur.

Deux artistes nommés dans la catégorie Révélations ont également participé au documentaire, la bandonéoniste Louise Jallu, dont l’album en hommage à Astor Piazzolla (dont on célébrait le centenaire en 2021), a marqué les esprits, et le pianiste Tony Paeleman qui mène une brillante carrière tant en sideman qu’en leader.

« Le jazz, pour moi, c’est une forme de grande liberté », lance Pierrick Pedron dans les premières minutes du film. Et le natif de Saint-Brieuc de raconter son premier rendez-vous manqué, dans sa jeunesse, avec la musique de Charlie Parker, qui deviendra pourtant « le musicien le plus important » de sa vie. Au fil des confidences, les artistes abordent différents thèmes qui permettent de mieux comprendre leur parcours musical et ce feu intérieur qu’ils possèdent tous.

Les artistes évoquent leur découverte du jazz, leurs premiers chocs musicaux, leurs héros et grandes influences (l’occasion de savourer quelques belles images d’archives), leur histoire très personnelle avec leur instrument de musique – « C’est la trompette qui m’a choisi », se souvient Stéphane Belmondo, alors que Sélène Saint-Aimé évoque sa relation de « dépendance » avec sa contrebasse – mais aussi la scène, qui représente « la vraie vie » pour Alain Jean-Marie, le goût du risque, l’improvisation qui permet, pour Michel Portal, de se sentir « plus complet », la carrière…

Une belle séquence avec Archie Shepp et Alain Jean-Marie

Le film, qui dure 1h30, permet également de retrouver l’éminent Archie Shepp, le plus français des saxophonistes américains. Président d’honneur des Victoires du jazz 2021, il décernera une Victoire d’honneur au célèbre pianiste guadeloupéen Alain Jean-Marie à l’occasion d’une séquence à la fois drôle et vraiment très touchante… On le verra aussi chanter, vers la fin de l’émission, une belle ballade qu’il a écrite et composée, avec la chanteuse Marion Rampal et le pianiste Pierre-François Blanchard.

Source: Lire L’Article Complet