La Folle journée de Nantes : une version allégée pourra-t-elle avoir lieu ?

Une version exclusivement nantaise et fortement allégée de La Folle Journée verra-t-elle le jour au début du mois de février ? La réponse devrait être connue le mardi 12 janvier, sous réserve des décisions du gouvernement. Les organisateurs du festival espèrent encore sauver quelques morceaux de ce rendez-vous incontournable de la musique classique. Les concerts en régions ont d’ores et déjà été annulés. 

150 000 spectateurs, plus de 270 concerts… c’était dans le monde d’avant. Ce sont les chiffres de la dernière édition de La Folle Journée. Cette année, si l’espoir subsiste pour une mini-version, tous les concerts prévus les 30 et 31 janvier sont annulés. Une déception pour le public et les artistes, qui attendent toujours cet événement avec impatience. C’est le cas du Quatuor Modigliani, qui devait se produire. “C’est triste, c’est un rendez-vous qu’on attendait, on avait envie de partager avec le public” explique le violoncelliste François Kieffer. “Cela fait 4 mois qu’on n’a pas joué en France. On se faisait une joie, avec cette thématique magnifique autour de Mozart et de Bach.” 

Une édition fortement réduite

“Si par chance, ou par miracle, le festival se tient à Nantes, ce sera une toute petite Folle Journée d’une trentaine de concert et peu d’élus qui pourront acheter des places”, prévient René Martin, directeur artistique de La Folle Journée. “Mais au moins des artistes seront présents et pourront retrouver cette richesse tellement inouïe de rencontrer son public.”

Sous réserve de réouverture des lieux de culture et d’autres annonces gouvernementales, les organisateurs réfléchissent à la possibilité de programmer cette version allégée du festival au début du mois de février. Ils donneront leur position le mardi 12 janvier. 

Source: Lire L’Article Complet