Les Victoires de la musique classique misent sur la jeune génération

En direct de Lyon, la 28e édition des Victoires de la musique classique rend hommage, ce mercredi 24 février sur France 3, aux musiciens touchés par la crise sanitaire en récompensant la jeune génération et les artistes confirmés.

Pas question pour Didier Martin, le président des Victoires de la musique classique, d’annuler la cérémonie qui récompense chaque année les artistes classiques. « 2020 a été une année de crise et de désespoir et nous souhaitons avant tout rendre hommage aux musiciens et à la profession tout entière pour qui tout s’est arrêté du jour au lendemain. »

Un message de solidarité qui s’adresse en particulier aux musiciens de la nouvelle génération. « Les « révélations » sont l’ADN des Victoires et cette année, il était encore plus important de mettre sous les projecteurs six jeunes talents. »

Six révélations prometteuses

Des jeunes musiciens qui joueront, ce mercredi 24 février, sur la scène de l’Auditorium de Lyon avec l’Orchestre national de Lyon dirigé par Nikolaj Szeps-Znaider. L’émission est à suivre en direct sur France 3, de 21 h à minuit. Dans la catégorie révélation soliste instrumental, une violoniste, un percussionniste et un pianiste viseront la récompense. Le public a d’ailleurs pu voter en ligne, pendant trois semaines pour l’artiste de son choix. Le percussionniste Aurélien Gignoux, 23 ans, la violoniste Eva Zavaro et le pianiste Jean-Paul Gasparian, tous les deux 25 ans, sont des musiciens prometteurs qui méritent tous les trois la Victoire classique.

Lié à une publication Facebook

Dans la catégorie révélation artiste lyrique, trois sopranos s’affronteront vocalement pour décrocher la distinction. La Guyanaise Marie-Laure Garnier, 30 ans, entend bien porter très haut « la voix des territoires d’outre-mer » ; Jeanne Gérard, 30 ans, s’est formée à Broadway avant d’embrasser la carrière lyrique et Marie Oppert, la benjamine de 23 ans, qui a partagé la scène avec Natalie Dessay, vient d’enregistrer Enchantée, un bel hymne à la comédie musicale. Trois superbes voix féminines pour un seul trophée.

Des récompenses et un concert

Trois grandes voix féminines sont en lice pour la Victoire de l’artiste lyrique de l’année, les sopranos Véronique Gens et Julie Fuchs et la mezzo-soprano Lea Desandre. La Victoire du soliste instrumental se jouera entre la flamboyante pianiste Khatia Buniathisvili, le poète du clavier Alexandre Tharaud et le guitariste Thibaut Garcia, révélation soliste 2019. Le Beethoven around the world du quatuor Ébène, L’Heure bleue de la violoniste Marianne Piketty et Nuit de la soprano Véronique Gens se disputeront la Victoire de l’album de l’année.

La violoniste Marina Chiche et Stéphane Bern présenteront le concert avec notamment le baryton Ludovic Tézier, l’humoriste Alex Vizorek et le duo Játékok et le célèbre gambiste Jordi Savall. Pas de Victoire d’honneur cette année. Le prix sera dédié aux musiciens et à l’avenir et sera remis à un élève du Conservatoire de Lyon.

Sur France 3 et France Musique ce mercredi 24 février à 21 h 05.

Source: Lire L’Article Complet