Lubiana dévoile son album Beloved, un hymne au voyage et à l'introspection

On a écouté l’album de Lubiana dans son studio en Belgique, on vous dit ce qu’on en a pensé.

Il y a quelques mois, la chanteuse Lubiana nous avait invités dans son studio d’enregistrement en Belgique pour écouter en avant-première son tout premier album intitulé Beloved. Dans cet opus, elle y raconte sa quête intérieure pour se connaître, qui correspond à dix ans de recherche et de voyages. La jeune femme a toujours su qu’elle voulait faire de la musique mais comme beaucoup, elle a dû essuyer plusieurs refus avant d’en arriver là. Et c’est en voyageant, que Lubiana découvre un instrument qui changera sa vie : la Kora. Un instrument à cordes traditionnel et originaire du Mali. Elle est l’une des rares femmes au monde à en jouer. Le premier morceau de l’album éponyme, “Beloved”, est une belle introduction à ce voyage. Un titre court mais efficace où l’on ressent immédiatement ses influences camerounaises que l’on retrouvera dans plusieurs autres de ses titres comme “Truth”.

Dans Beloved, Lubiana allie sonorités africaines et beats puissants et efficaces. Elle mélange parfaitement musique africaine traditionnelle et musique actuelle. On retrouve ainsi des chansons qui donnent envie de bouger comme “Mamy Nianga”, “Fighter”, “Don”t Get Me Wrong” ou encore “We Carry All Colors” dont les paroles divulguent un très beau message de paix. Mais on retrouve également dans cet opus des morceaux plus doux où la Kora est mis à l’honneur. Des chansons très épurées comme “I Wanna Dance With You”, “Naiad Y” ou encore “Diarabi”. La voix puissante et douce de Lubiana nous berce et on a qu’une envie c’est qu’elle vienne chanter tous les soirs pour nous endormir. Mais par-dessus tout, à travers son album Beloved, Lubiana nous fait voyager et découvrir les nombreux pays qu’elle a visité. Elle ne raconte pas là une histoire, mais son histoire. “With you I found my home” fini-t-elle par conclure dans sa chanson “Take Me To Zion”. Un bel album à écouter sans modération !

Source: Lire L’Article Complet